16 mai : Nouvelles du Népal

Bonjour  à tous,

voici quelques nouvelles du Népal , transmises par BIKAS, par  Irene Van Driessche, rédactrice du magazine Bikas et Betty Moureaux, présidente de Bikas

“Namaste, sympathisants de Bikas,

Il va sans dire que les événements actuels étaient impensables il y a un mois à peine.

Nous voilà tout à coup coupés du reste du monde. Faire ses courses se passe sous de strictes conditions, nous devons observer une distance entre nous et voyager de l’Europe vers un autre continent est totalement exclu.
Le corona virus a réduit nos limites. Mais il a aussi attiré notre attention sur d’autres besoins, comme la solidarité et l’attention à porter à autrui.

BIKAS est inquiet pour le Népal car là aussi on n’est pas épargné par le corona virus.

Les conséquences de cette pandémie sont incalculables. «Officiellement» il n’y a que peu d’infections du Covid-19 mais il n’y a quasi pas de tests, simplement parce qu’ils ne sont pas disponibles.
Les rares lits disponibles dans les services des soins intensifs sont de toute façon nettement insuffisants en nombre pour les 30 millions de Népalais. En plus, même en ce temps de crise, la corruption ne faiblit pas. La moitié du matériel de protection livré a disparu.

Entre-temps les touristes sont partis et les Népalais restent médusés.
Avec le départ des vacanciers, le revenu de beaucoup d’entre eux a disparu. Au moment où l’afflux de touristes avait redémarré après les tremblements de terre de 2015, le corona virus bloque «Visit Nepal 2020».
L’agriculture qui avec le tourisme, constitue l’autre apport financier important, en subira également les conséquences. Le transport et les exportations sont fortement affectés par les mesures prises pour endiguer le virus.
Tous les autres Népalais subissent également le confinement. Mais le peuple népalais combattra vaillamment cette nouvelle catastrophe. Et nous serons là pour lui !

Ensemble, avec vous, nos sympathisants, Bikas s’engage à mener tous ses projets à terme.
Voilà pourquoi nous vous adressons ce billet d’information ponctuel pour vous renseigner de l’état d’avancement des quelques-uns de ces projets.
D’autre part nous préparons activement notre magazine que vous retrouverez le mois prochain.

Bonne lecture mais surtout portez-vous bien. C’est ce que nous souhaitons à vous et tout le monde ici sur terre. Cela semble n’être qu’un cliché mais en ces temps difficiles, nous nous réalisons de son importance. Gardons le moral ! ”

Irene Van Driessche, rédactrice du magazine Bikas et Betty Moureaux, présidente de Bikas

 

 

Comments are Disabled