Actualités 2017

18 novembre : "Ath ravers la campagne" et remise des prix du Delhalle

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce samedi 18 novembre, avait lieu "Ath ravers la campagne", avant dernière course des épreuves inscrites dans le challenge ACRHO. Conditions météo venteuses, frisquettes , sèches au départ mais pluvieuses ensuite pour courir en cette mi-novembre sur les chemins de campagne du Pays Vert, de Meslin et d'Isières. Comme d'habitude , le départ fut donné sur le coup de 15 heures , depuis le hall des sports de la Couturelle à Meslin l'Evêque. Près de 700 participants se sont élancés au start donné par l'organisateur, Paul Lys. C'est Guillaume Ninforge de notre club qui inscrit son nom en haut du classement, en bouclant le parcours en 44" 51". Une belle délégation de membres de l'ETChièvres, seize au total , était également présente : voici les résultats :

13, 10 km (670 participants)


1 Ninforge Guillaume Et Chievres 0h44m51s 3m27s 17,39 9253 SE 1
18 Loquet Thomas Et Chievres 0h48m38s 3m44s 16,03 8778 SE 6
33 Wiseur Alexis Et Chievres 0h50m51s 3m55s 15,33 8495 SE 14
75 Gilquain Patrick Et Chievres 0h54m49s 4m13s 14,22 7940 V1 30
156 Blauwart Emmanuel Et Chievres 0h57m49s 4m27s 13,48 7260 V1 52
188 Fohal Jean-Luc Et Chievres 0h59m39s 4m35s 13,07 6958 V2 31
204 Blondiaux Maxime Et Chievres 1h0m16s 4m38s 12,93 6826 SE 76
234 Sarout Samy Et Chievres 1h1m14s 4m43s 12,73 6594 V2 42
306 Jacobs Marc Et Chievres 1h3m30s 4m53s 12,28 6045 V1 100
355 Platteau Emmanuel Et Chievres 1h5m27s 5m2s 11,91 5657 V1 113
367 Fontaine Laurent Et Chievres 1h5m58s 5m4s 11,82 5560 V1 117
426 Tilleul Carine Et Chievres 1h8m4s 5m14s 11,45 5113 A1 20
437 Deschuyteneer Stéphane Et Chievres 1h8m40s 5m17s 11,35 5020 V1 134
567 Vanderstrichelen Sylvie Et Chievres 1h15m36s 5m49s 10,31 3969 A1 42

589 Vivier Michaël Etc 1h17m17s 5m57s 10,09 3777 V1 160
596 Thémont Laurie Et Chievres 1h18m42s 6m3s 9,90 3685 DA 37

Le soir, remise des prix du Challenge Delhalle 2017. Ayant fait 8 courses ( la Printanière à Erpent, le cross de Bousval, Le Jogging du Val d'Heure ,le jogging de la Principauté de Chimay , l'Ardennaise à Louette St Pierre, le Semi d'Amay et la Forestière à Jurbise ) , je suis classé 31ème V2 ( cadeau : magnifique veste coupe-vent ). De l'ETC, François Destrebecq se classe également en V1

Le programme 2018 est disponible sur le site du Delhalle

Jean-Luc

 

22 octobre : le trail de l'Orneau

 

 

 

 

 

Ce dimanche avait lieu la 6ème édition du Trail de l’Orneau.Organisée par le GTC (Gembloux Triathlon Club) et le GaG (Groupe athlétique de Gembloux), avec le soutien de l’asbl Gembloux Omnisport, cette épreuve proposait deux distances trail : 19 km ( 200m D+) et 33 km ( 450m D+), ainsi qu'une marche nordique de 19km. Au départ de Bossière, ces deux parcours étaient étudiés pour exploiter au maximum les possibilités de cette région namuroise au niveau sentiers, sous-bois, chemins de terre, sous de belles couleurs automnales…. Il y avait aussi la traversée de petits villages typiques de cette région de Gembloux : Mazy, Corroy le Chateau, Férot. La traversée de propriétés privées, dans les champs, les prairies et le parc du château de Corroy fut unique pour cette occasion. Grand moment aussi, le passage à gué de l'Orneau à Mazy. Sans oublier de nombreuses remontées ou descentes techniques munies de cordes. La pluie des dernières heures avait rendu le parcours relativement boueux, mais sans excès... Certes, les conditions météo étaient quelque peu chagrines aussi ce dimanche matin : pluie, vent mais la chance nous fut offerte de voir malgré tout le soleil se pointer durant la course. Un vrail trail campagnard, un seul ravitaillement sur le 33 km... Plus de 400 coureurs ont terminé le 19 km, plus de 200 sur le 33 km. Temps et classement personnels : 80ème /240 en 3 h 22'.

Jean-Luc

 

24 septembre : le Rainkopf trail

 

 

"We are trail", comme dit Jean Mercier, président du Club Alpin Français des Hautes Vosges et organisateur du Rainfopf trail, qui en était à sa sixième édition ce dimanche 24 septembre.Magnifique journée pour acceuillir les 400 participants des deux parcours proposés au départ de La Bresse et sa station de ski du Hohneck. Un petit parcours de 15 km et un autre de 34 km, ce dernier accusant un D+ de 1600m. Météo idéale, temps sec , pas trop chaud, petit vent du nord. Quelques montées raides au menu ( et de belles descentes techniques aussi ;..) , celle accédant à la chaume du Champis, celle montant au Firstmiss par le lac de Blanchemer et surtout celle menant au Rainkopf, point culminant à 1305m, par son versant alsacien depuis le lac d'Altenweiher et Kolbenwasen. Je termine 76ème / 210 partants en 4h 20'. La veille, sortie vélo de 150 km avec le Ballon d'Alsace depuis Saint Maurice sur Moselle ( qui avait vu la victoire d'Eddy Merckx en 1969 et son premier maillot jaune au Tour) , le col du Bramont, le col de la Schlucht, le col du Wettstein , les Trois Epis, Munster...

Jean-Luc

 

16 septembre : La Forestière

 

 

 

 

Ce samedi, se déroulait à Jurbise la 13ème et dernière épreuve du challenge Delhalle. Cette course, longue de 14, 3 km et organisée par l'ASBL Contacts , en collaboration avec le club de jogging La Forestière a attiré plus de 400 coureurs , sans compter les autres courses sur 5 et 8 km.. Au départ de l'académie de Police, le parcours , très boisé donc, nous a fait traverser le bois de Ghlin. Quelques petites côtes ont agrémenté l'itinéraire. Les conditions météo étaient aussi très favorables pour courir : temps sec, soleil et une quinzaine de degrés au thermomètre. Trois membres de l'ETC étaient présents : Guillaume Ninforge (7ème/ 407) , Florence Crowet ( 235ème en 1h 20'16"). Je franchirai la ligne d'arrivée en 1 h 08 '29" (102ème/ 407 ). Ma dernière participation à cette course datait de 2003..

la remise des prix du challenge Delhalle aura lieu le 18 novembre à Jurbise également

Jean-Luc

 

10 septembre : Le semi d'Amay

 

 

 

 

 

Ce dimanche avait lieu la 6ème édition du semi vert d'Amay. Inscrite comme 12ème épreuve du challenge Delhalle, cette course, longue de 21,1 km , proposait aux coureurs de découvrir cette belle région du Condroz hutois et spécialement le bois d' Ombret où deux côtes les attendaient : la célèbre côte du Facteur mais aussi celle des Dames. Sans être très longues ( 350 m), elles mettent un peu de piment et de dénivellation au parcours champêtre, l'une vers le 7ème km, l'autre vers le 14ème km. Le tour du site naturel de la Gravière, en fin de parcours, est également fort apprécié et bucolique. Les conditions météo étaient favorables pour courir : temps sec, alternant éclaircies et passages nuageux, venteux et une quinzaine de degrés. Deux membres de l'ETC étaient présents : Manu Blauwart ( 183ème/ 307) termine avec Patrick Waroux ( La Forestière) en 2 h 02'45". Je franchirai la ligne d'arrivée en 1 h 44'45 " ( 92ème/ 307 ).

Jean-Luc

 

 

02 septembre : Associations humanitaires au Népal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour information, Jean-Luc Fohal soutient trois associations humanitaires au Népal : Makalu 2008 , Montagne et Partage et Bikas. Soutenez aussi le projet de Bikas dans la modernisation de l'hôpital de Khandbari situé sur le chemin du Makalu et que l'expédition nationale belge avait soutenue en 2015. Voir infos dans la page humanitaire de www.jeanlucfohal ou directement sur www.bikas.org

Jean-Luc

 

20 août : Trail du Galibier

 

 

 

 

 

 

 

Ce dimanche se déroulait la 9ème édition du trail du Galibier. Certes, quand on évoque le mot "Galibier", on pense immédiatement au célèbre col séparant les hautes Alpes de la Savoie et que l'on franchit tant bien que mal en vélo. Mais il se traverse aussi à pied, à l'occasion de ce splendide trail proposé au départ de Valloire, petite station savoyarde située vers 1500m d'altitude, entre cols du Télégraphe et du Galibier. Le parcours, long de 46 km, accuse un D+ de 2700m, c'est peu dire donc du côté difficile et technique aussi qui en fait sa réputation. Les conditions météo étaient tout simplement idéales pour aborder cette épreuve : fraicheur le matin et d'ailleurs aussi l'ensemble de la journée, chaleur sans excès,grand soleil, vent du nord modéré pour le retour. Le départ fut donné pour les 210 participants et après une boucle de 1,5 km dans le village, une rapide montée de 500 m de D+ s'en suivit en forêt pour redescendre sur le hameau des Verneys. S'en suivent deux courtes montées et descentes qui prennent déjà pas mal d'énergie! A partir du hameau de Bonnenuit, c'est une longue grimpée au plan d'Orient à près de 2700m d'altitude qui nous attend, suivie d'une belle descente dans un champ d'éboulis jusqu'au camp des Rochilles où un gros ravitaillement est installé. Déjà 3h 30 d'effort, et nous ne sommes qu'au 15ème kilomètre, mais déjà 1800 m de D+. Après la petite montée au col des Rochilles, aux 3 lacs,au col des Cerces, on redescend assez longuement via le superbe lac des Cerces jusqu'au Plan Lachat vers 2200m. Là, nous attend une montée hyperraide " dri dinl'pintu" pour rejoindre, par une traversée dans un couloir d'éboulis, le site des Granges. De là, par un itinéraire en partie non balisé où alpages et zones caillouteuses alternent ou se mélangent, le morceau de bravoure ou juge de paix, si l'on veut, est atteint au Petit Galibier, point culminant du parcours à plus de 2700m. Traversée en mode skyrunning via une arête très aérienne jusqu'au col du Galibier, où un autre gros ravitaillement est installé. Déja 6 heures d'effort, tout le D+ est fait, excepté une petite remontée jusqu'à la table d'orientation du Galibier. Quelle vue imprenable sur la Meije, les Ecrins. Pas mal de monde bien-sur au col avec le passage de vélos, motos, voitures...Entamons maintenant la descente longue et magnifique de plus de 1000 mètres, en passant par le pittoresque site des Gypsières, puis le vallon de la Lauzette jusqu'uà Bonnenuit. Les derniers kilomètres sont relativement aisés, mis à part un court raidillon dans l'avant dernier kilomètre. Une semaine après Sierre-Zinal, fait en mode cool, les sensations étaient bonnes tout au long du parcours, vraiment un grand souvenir. Je franchis la ligne en 7h 49 ( 76ème sur 132 arrivées). Victoire chez les hommes de Nicolas Halgrain en 5 h 12 et chez les femmes de Maud Gobert en 5 h 51. Un superbe trail...

Le lendemain, col de l'Iseran en vélo depuis Termignon, côté Maurienne, le plus haut col routier de France. Les jambes étaient là...

Jean-Luc

 

13 août : Sierre-Zinal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce dimanche se déroulait Sierre-Zinal. Toutes les conditions étaient réunies pour faire de cette 44ème édition une pleine réussite : grand beau toute la journée, avec une température idéale autant au départ qu'en altitude. Toutes catégories confondues, plus de 4000 participants ont pris part à l'épreuve : 3000 marcheurs qui partent de Sierre de nuit, à la frontale, à cinq heures du matin et 1500 pour les coureurs prêts à en découdre à 9 h 45. Sierre-Zinal est bien la course de montagne de référence qu'il faut avoir fait au moins une fois dans sa vie! Du premier au dernier, le mérite est là. Et la récompense de franchir cette ligne d'arrivée, à Zinal, au bout de 31 km et de 2200 mètres de dénivellation positive, 800 en négative. Avec entre les mains, cette précieuse médaille sur laquelle est gravée un des cinq sommets de 4000 mètres qu'il est possible de voir et d'admirer durant le parcours. Le Cervin est mis à l'honneur cette année. Pour ma dix-huitième participation, je termine en 4 h 45', au bout d'une belle course bien gérée au niveau de l'effort et sans excès. Le plaisir avant tout et l'envie de regarder le paysage. Chez les hommes, victoire de Kilian Jornet pour la cinquième fois en 2h33'05 " au bout d'un suspens de longue haleine et la Kenyanne Lucy Murigi pour la 3ème fois en 2 h 58 '39" et qui avait gagné Thyon-Dixence une semaine avant. Christian Barbé faisait partie des marcheurs partis à 5 heures du matin.

Jean-Luc

 

06 août : Thyon-Dixence

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce dimanche se déroulait la 36ème édition de la course de montagne Thyon-Dixence, à laquelle plus de 300 participants avaient pris part dans la catégorie coureurs , pour parcourir 16 km 300 et 700 mètres de dénivellation. Départ de la station de ski Thyon 2000, arrivée sur le barrage de la Grande Dixence, au fond du val d'Hérémence. Brouillard et petit crachin mais douceur pour cette journée, conditions donc bien différentes des jours précédents où la forte chaleur et le soleil dominaient. Victoire chez les hommes du Kényan Ndungu Giku,ni en 1 h 11' , chez les femmes de la Kenyanne Murigi Lucy Wambui en 1h 20' 31 " . Pour ma quatorzième participation, je termine en 2 h 04'

 

Jean-Luc

 

29 juillet : Le trail du lac de Vouglans

 

 

 

 

 

 

 

Ce samedi avait lieu la 8ème édition du trail du lac de Vouglans, dans le Jura français. Long de 35 km et avec ses 1600 ha, c'est le troisième lac artificiel de France. L'eau est retenue par le barrage de Vouglans, lui-même construit en1968. Chaleur et soleil au programme de cette journée pour accueillir 1300 coureurs répartis sur plusieurs distances, allant de 17 à 70 km ( tour complet du lac). Mon choix était porté sur le tour du Regardoir, un des nombreux belvédères qui permettent de profiter de ce site assezexceptionnel, aux faux airs de fjord avec ses rives pentues et boisées qui plongent dans une eau vert émeraude. Long de 39 km et accusant un D+ de 1200 m et D- de1300m, ce parcours démarre du village de Moirans-en-Montagne ( appelé aussi "Bibiville", en raison de sa spécialisation dans la fabrication du"bibi", petit sifflet de bois ), traverse le barrage de Vouglans, interdit en général au public, avant de rejoindre la base nautique de Bellecin, en empruntant autant que possible le GR de Pays du Tour du Lac de Vouglans. La chaleur était donc bien présente ce jour-là, avec heureusement une bonne partie de l'itinéraire se trouvant dans les bois. Plus de 220 participants sur le 39 km. Je termine 102ème en 4h 59'.

Retrouvez le parcours sur tracedetrail.fr

Jean-Luc

 

22 juillet : L'Ardennaise

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce samedi avait lieu la 36ème édition de l'Ardennaise. Probablement la plus belle course champêtre du challenge Delhalle. Pour ma première participation à cette épreuve, je me suis bien rendu compte du bien fondé de cette course. Au départ du joli village de Louette St Pierre, au sud de Gedinne, la majorité du parcours, long de 21,5 km et accusant un D+ de 350m environ, se déroulait dans la magnifique forêt de l’Ardenne namuroise avec la traditionnelle ascension de la Croix-Scaille, sixième sommet belge (503m) et passage au pied de la tour du millénaire. La course se déroulait presque exclusivement sur chemins forestiers. La grimpette de la la Machette dans l'avant dernier kilomètre fut aussi le juge de paix de cette course, quel l'on pourrait qualifier d'ancêtre du trail ! Malgré la météo très mitigée, avec notamment une grosse averse diluvienne au franchissement d ela Croix Scaille, près de 800 coureurs ont terminé le long parcours ( il y avait aussi un 8 km). Deux membres de l'ETC étaient présents sur le long : François Destrebecq termine 105ème en 1h 39'40", Jean-Luc Fohal 321ème en 1h 56'10". Victoire de Benoît Pâques en 1h13 et Bérengère Malevé en 1h 34. Sur le 8,5 km, participaient Christelle Hanuise et Romane Leleux

 

Jean-Luc

 

16-18 juillet : Tour des Muverans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant 3 jours , nous avons réalisé ,Christiane et moi, le Tour des Muverans , entre cantons de Vaud et Valais. Un trek avec 2 bivouacs effectué dans le sens antihorlogique, au départ d'Ovronnaz et accès au tour lui-même au niveau de La Saille. Jour 1 : Ovronnaz, cabane Rambert, col de la Forcla, refuge du Dorbon, Derborence en 7 heures et bivouac au bord du Lac. Jour 2 : Derborence, Pas de Cheville, Anzeinda, col des Esserts, Alpage de la Vare, Pont de Nant, vallon de Nant, col des Perris, cabane de la Tourche en 10 heures et bivouac près de la Tourche. Jour 3 : Cabane de la Tourche, traversée vers le col du démècre par l'itinéraire supérieur, cabane de Démècre, lac de Sorgno, col du Fénéstral , Euloi, Petit Pré, Ovronnaz en 7 heures.

Ce fut une magnifique trek fait en 24 heures accusant 64 km de distance et 4400 m de D+ et autant de D-, en pleine nature, où les paysages sont somptueux et la flore et la faune sont nombreuses. Toutes nos pensées étaient vers Alain et Jean-Chri.

Voici quelques photos

Jean-Luc

 

12 juillet : Alain et Jean-Chri

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Namasté,

Nous avons la profonde douleur de vous faire part des décès accidentels de nos amis Alain Thomas et Jean-Chri Peers. Passionnés de montagne, alpinistes chevronnés et prudents depuis presque 40 ans, ils ont chuté ce mercredi 12 juillet vers 3800 m sur l'arête du Meitin au Grand Combin. Adeptes également de l'escalade et du ski de randonnée, ils étaient membres très actifs au sein de la section Namur du CAB. Mais bien plus que cela, ils avaient construit un foyer. A Nicole, Mickey, à leurs familles, nous transmettons nos plus sincères condoléances.

Christiane

Jean-Luc

 

 

09 - 11 juin : Escapades vosgiennes et jurassiennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant les Alpes et la saison estivale qui s'annonce, une petite visite dans les douces montagnes vosgiennes et jurassiennes s'imposait ! Et quelle belle sortie à nouveau, en compagnie de Christiane Blaise . Deux activités étaient au programme, la course à pied type "trail" et l'escalade sur les arêtes rocheuses.

Première activité, l'escalade. Première arête, celle des Spitzkoepfe dans les Vosges... sans doute déjà la sixième ou septième visite... Et cette fois-ci encore, nous avons choisi la plus belle marche d'approche qui soit pour y accéder, celle qui démarre du village de Mittlach, puis remonte la vallée de la Wormsa par le GR5, passe par les lacs glaciaires de Fiescboedle et Schiessrothried .. Les Spitz, comme on les surnomme, sont constituées d'une enfilade de petits pics granitiques dressés vers la crête principale située au sud du Hohneck,chevauchant entre 1020 et 1200m d'altitude. Et c'est toujours un véritable plaisir que de traverser tous ces petits gendarmes rocheux , d'une difficulté ne dépassant pas le niveau III sup. Le point de départ est spécial, trouver le bon geste... Quelques sangles et surtout des coinceurs suffisent pour assurer les endroits plus aériens, mais la vigilance s'impose. Le ciel est menaçant, le vent est présent , les nuages s'amoncellent, les averses tombent dans la région mais pas sur l'arête, à part quelques gouttes . Nous mettrons près de trois heures pour sortir de l'arête. Petite pause au resto du Hohncek pour un bon potage. Ensuite, nous rejoindrons, en passant par le sommet du Hohneck, les rochers du Petit Hohneck. Deux dernières longueur en III et IV nous attendent. Retour à Mittlach. On a eu de la chance, une énorme averse tombera sur la vallée une heure plus tard.

Deuxième arête, celle des Sommêtres, déjà faite à quatre reprises précédemment. Située dans le secteur des Franches Montagnes (canton du Jura suisse),près de Saignelégier, les Sommêtres offrent d'innombrables possibilités d'escalade. Il est donc ainsi possible d'effectuer une des plus longues ascensions de la région en parcourant l'arête en III+ maximum, déployée sur 1200m, présentant une traversée de gendarmes digne des grandes arêtes alpines. Considérée comme une des plus belles courses du Jura, l'arête des Sommêtres mérite largement le détour. Sous un ciel bleu et une chaleur modérée, nous partons à pied du hameau de Muriaux , à deux kilomètres au Sud-Ouest de Saignelégier. Nous longeons d'abord l'arête par le nord, bien cachée par les arbres. L'idéal est de la traverser d'ouest en est. Cinq cent mètres plus bas, au fond d'une vallée paisible, serpente le Doubs.Quelles vues imprenables!Sans être difficile, cette course demande de l'attention et le bon pied montagnard. Sur le parcours, passages techniques sur le calcaire peu patiné, sentiers débonnaires sous les sapins du versant nord, alternent harmonieusement .Il nous faudra environ plus de trois heures pour réaliser la chevauchée et rejoindre le refuge des Sommêtres , niché au bout de l'arête.

En course à pied , nous avons effectué à l'entrainement le parcours reliant Le col d'Oberllauchen au Petit Ballon en aller-retour, en passant par la réserve naturelle du Hilsenfirst, soit environ 18 km en 2 h 40. Quelle vue là-bas sur les Alpes bien dégagées!

Voici quelques photos

 

Jean-Luc

 

27 mai : Triathlon de Belfort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce samedi, avait lieu la 8ème édition du Triathlon de Belfort. J'y participais pour la 3ème fois ( après 2012 et 2015). C'est sous une chaleur bien marquée, environ 30°c que cette épreuve s'est déroulée, de surcroît ayant lieu l'après-midi.Nouveauté cette année : la course à pied se déroulait dans la ville de Belfort et non plus à la presqu'île de Malsaucy. Le parcours proposait d'abord une partie natation de 1900 m en 2 boucles , sous une température d'eau annoncée à plus de 23°C. Il est vrai que les derniers jours avaient sérieusement chauffé le plan d'eau de Malsaucy. C'est la toute grosse agitation quand les 700 athlètes se jettent dans l'eau sous le coup de 14 heures. Après une sortie de l'eau en 41 minutes environ, la trasnsition se fait sous la canicule , le temps d'enfourcher le vélo pour effectuer ce qui fait la renommée de ce triathlon : le parcours vélo magnifique nous faisant passer dans des villages franc-comtois et alsaciens Evette, Auxelles, Plancher-bas, Giromagny, avant d'entrer dans la vallée de la Doller , via Masevaux et Sewen pour se mesurer au must de la course, l'ascension du Ballon d'Alsace : 13 km de montée, avec une pente moyenne de 5,2 % , maximum à 9-9,5%. La route est superbe , sinueuse, étroite et passe notamment par le lac d'Alfeld. Sous la chaleur , les organismes accusent le coup. Le ravitaillement au sommet vient aussi à point nommé. La descente s'annonce tout aussi sinueuse, avec des virages en épingle à cheveu, technique mais rapide. Après finalement 96 km sur la selle, je rejoins Belfort , au pied de la citadelle Vauban pour y déposer la bécanne après 3 H 48 d'effort. La chaleur est accablante quand j'entame la course à pied. Le parcours de 21 km est fait de 2 boucles de 10,5 km , avec une partie dans la ville de Belfort et une autre autour du superbe lac des Vieilles Forges. Je mettrai 2 h 15 pour faire ces 21 km, quelque peu éprouvé par la chaleur. Au bout de 6H 53' ( mon objectif était 7 heures) , je franchis cette ligne d'arrivée tant attendue ( 451ème place). Christel Hanuise faisait son premier 1/2, elle termine 464ème en 6h59. Benoît Flahaut y participait aussi ( natation : 38', vélo : 3 h 45). Pour raisons physiques et par prudence , il stoppera comme prévu à la fin du vélo.

Voici quelques photos de cette édition

Jean-Luc



 

 

 

20 et 21 mai : Ronde des Tortues Meslinoises et Enfer des Collines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi soir, avait lieu la Ronde des Tortues Meslinoises. Faisant partie autrefois du challenge Delhalle et longue à l'époque de 30 km, cette épreuve en était déjà à sa 24ème édition. Organisée par le club des Tortues Meslinoises, la course s'inscrit dorénavant dans le challenge Défi 13. Deux distances étaient proposées 11 et 5 km , rassemblant au total plus de 400 coureurs. Les conditions météo étaient clémentes en cette fin de journée, les averses prévues se sont produites finalement avant le départ de la course à 20 hrs. Qu'il fut bien agréable de courir dans cette campagne du Pays Vert, la seule et principale difficulté répertiorée fut la côte du moulin de l'Escot, gravi par sa face Est... Plusieurs membres de l'ETC étaient présents , Thomas Loquet finit premier du 11 km .Voici les résultats :

11,12km (223 participants)
1- Thomas Loquet 36'56''
39- Nicolas Bastien 49'39''
46- Patrick Gilquin 50'46" ; 47- Jean-Luc Fohal 56'16'' ; 78-Christelle Laurent 53'57"

Le lendemain , samedi après-midi, place à l'Enfer des Collines. Faisant partie du challenge Acrho et organisée par le Jogging de Velaines, cette course , longue de 13 km environ et au profil très vallonné, se déroule moitié sur asphalte, moitié sur chemins de terres agricoles et sentiers forestiers. Conditions météo favorables à nouveau aujourd'hui pour courir : temps sec et ensoleillé. Nous étions plus de 430 à enchaîner ces côtes successives : Bousée, Long Bonne , Bois d'Assômont et enfin le Mont de Mainvault , à 2 km de l'arrivée jugée sur le terrain de balle pelote de l'Espace Leulier d'Oeudeghien. Quelques membres ETC étaient présents :

12,3 km (531 arrivées)

5 Loquet Thomas Et Chievres 0h52m9s 4
78 De Saint Martin Alain Et Chievres 1h2m50s
179 Fohal Jean-Luc Et Chievres 1h9m0s
307 Descuyteneer Guillaume Et Chievres 1h15m58s
428 Juchtmans Pierre Et Chievres 1h22m10s


Jean-Luc

 

06 mai : Rund um den See,Bütgenbach

 

 

Petite visite dans les cantons de l'Est , ce samedi. Bütgenbach , près de Malmédy, accueillait en effet la sixième épreuve du challenge Delhalle. Depuis le centre sportif "Worriken", le parcours consistait en une grande boucle vallonnée de 21,1 km autour du splendide lac, en empruntant principalement des chemins de terre, avec quelques beaux raidillons au menu. La météo était aussi bien agréable : soleil , léger vent pour rafraîchir l'atmosphère. A cela venait s'ajouter une bonne organisation du club SC Bütgenbach- il en était à la 37ème édition- tous les ingrédients étaient réunis pour donner aux quelques 350 participants un magnifique souvenir. Trois membres de l'ETC étaient présents : François Destrebecq (52ème en1 h 34'37"), Jean-Luc Fohal ( 84ème en 1 h 40') et Christel Hanuise ( 245ème en 2 h 03' 54"). Objectif personnel de cette année déjà atteint pour être classé dans le challenge Delhalle avec 5 courses faites : la Printanière, le cross de Bousval, le jogging du Val d'Heure, le jogging de Chimay et Run um den See à Butgenbach.

Jean-Luc


.

 

 

 

01 mai : Trail du Diable

 

 

 

 

 

 

 

Ce lundi 01 mai, c'est sous un ciel nuageux, venteux et une relative fraîcheur que s'est déroulée la cinquième édition du Trail du Diable au Sukre. Organisée par le club "Les SUK c’est fou" et le FC Ellezelles , cette course nous a permis de découvrir encore mieux ce magnifique parc naturel du Pays des Collines d'Ellezelles avec incursion dans les Monts de Flandres. Plus de 900 participants ont pris part à l'une des distances proposées : 10, 23, 34 et 60 km. Sur le 34 km, le parcours nous a fait visiter les monts de Flandres, avec traversée du magnifique bois du Musiekbos, encore décoré de ces splendides jacinthes des bois. Le final nous a fait emprunter le très bucolique Sentier de l'Etrange , le long duquel foisonnent curiosités historiques et folfloriques, parmi lesquelles le diable au violon, le vert bouc et autres sorcières qui hantent les collines boisées. 182 coureurs ont terminé le 34 km ( 800m de D+). Le vainqueur est Thomas Deschutter en 2 h 19' et Caroline Buyse en 2 h 55'. Deux membres de l'ETC ont pris part au 34 km : je termine en 3h 13'' ( 61ème place) et Stephane Deschuyteneer en 3h 27' ( 91ème). Un trail comme on les aime, dans un esprit de convivialité et de simplicité.

Jean-Luc

 

02 avril- 15 avril : Activités sportives de Pâques

 

 

 

 

Quelques belles activités sportives pendant ces vacances de Pâques , l'occasion aussi de visiter ou reviter de belles régions de France et de Belgique : ainsi , le 2 avril, 6ème participation au trail des Reculées , dans la région de Lons-Le Saunier ( Jura) , un beau trail de 34 km et 1100 m de D+ ( 3 h 48') avec passage dans le cirque de Baume-les Messieurs, toujours aussi impressionnant. Le 9 avril, participation au Thur-trail , un trail de 28 km et 900 m de D+ dans le massif vosgien, au départ de Mitzach et ascension du Rossberg via la ferme-auberge du Belacker ( 3h 09) suivi le lendemain par une belle virée en vélo de 100 km et 1600 m de D+ avec ascension du Grand Ballon depuis Cernay et le col d'Oderen depuis Kruth. Enfin, ce 15 avril, participation au jogging de la Principauté de Chimay, 4ème épreuve du challenge Delhalle : 14, 3 km ( 1h 09) avec traversée du parc du château des Princes de Chimay et passage au lac de Virelles.

Voici quelques photos

Jean-Luc


.

26 mars : Le Jogging du Val d'Heure

 

 

Ce dimanche, Ham-sur-Heure accueillait la 21ème édition du Jogging du Val d'Heure. Organisée par le Jogging Club HSH, cette épreuve proposait deux distances : une de 7 km et l'autre de 14 km, cette dernière étant inscrite dans le cadre du challenge Delhalle. Près de 600 coureurs ont pris part à celle-ci et ont pu ,depuis le magnifique château de Ham-sur-Heure, découvrir un parcours boisé, campagnard mais aussi vallonné. Météo idéale : grand soleil, petite fraîcheur du matin, parcours sec . Temps perso réalisé : 1 h 08' 08" ( 140 ème/ 569 ). Et les vainqueurs sont Benoît Pâques ( 46'33") et Valérie Leroy ( 59'06") .


.

19 mars : Trail du Petit Ballon

 

 

 

 

 

 

Ce dimanche, se déroulait la quatorzième édition du trail du Petit Ballon. Après deux participations consécutives en 2010 et 2011, j'ai eu enfin la possibilité d'y retourner pour une troisième fois. Plusieurs changements sont à noter : d'abord, la fréquentation : de 500 participants , le nombre a doublé et dépasse maintenant les 1000 coureurs largement. Le parcours a été rallongé : de 47 km , il est passé à 52 km et se dessine, grosso modo sur un double 8 , dans l'autre sens que celui proposé avant. De Rouffach, village alsacien à 250 mètres d'altitude, nous voyons au loin notre objectif , le Petit Ballon, perché à 1272 mètres.Y monter... et en revenir... tout simplement! Accusant un dénivellé positif de 2300m, le parcours reste malgré tout assez roulant , moins technique que d'autres trails de la région où la tendance est de corser , parfois exagérément, l'itinéraire, autant en montée qu'en descente. A part une grosse grimpette depuis Wasserbourg jusqu'au sommet du Patit Ballon, près de 800 mètres, il est toujours possible de courir sans rencontrer de gros obstacles. Météo très agréable somme toute, au vu de la journée diluvienne de pluie qui avait marqué la veille de la course, on a eu de la chance. Nuageux d'abord, éclaircies s'élargissant ensuite, vent modéré d'ouest, douceur en général... Nous traverserons d'abord les vignobles , emprunterons de larges allées forestières pour rejoindre le joli hameau d' Ossenbach, en passant par l'abbaye de Schauenberg vers le 11ème kilomètre. Ici, les premières difficultés commencent, avec l'ascension du col du Hirztenstein, au 23ème kilomètre. S'ensuit une belle descente régulière jusu'à Wasserbourg, petit village niché à 500 m d'altitude, d'où l'on entame le plat consistant, la montée au Petit Ballon, par son versant est. De la forêt, on accède aux chaumes. Les derniers mètres se font dans les seules traces de neige encore présentes sur le parcours. Passage au sommet après 4 h 20 d'effort, dans le brouillard et le vent, déjà le 32ème kilomètre et le gros du déniv positif de fait, plus de 2000 mètres... Il ne reste plus qu'à descendre, par le versant sud du Petit Ballon. Nous rejoignons d'abord le col de la Boelensgrab puis celui du Firtsplan . Dernier gros ravitaillement au 43 ème kilomètre à Osenbach. Une dernière côte dans la magnifique forêt ensoleillée, accompagnée du chant des oiseaux, nous fait rejoindre le col de Neuland. Les trois derniers kilomètres se font en plongée sur Rouffach , à travers les splendides vignobles. 6 h 44 d'effort ( 481ème/ 962) , fait de hauts et de bas... Mais l'essentiel est de se faire plaisir et comme dit l'adage : " Petit Ballon, Grand Bonheur !!! ". Et là, ce fut une réussite complète ... Double victoire suisse : Urs Jenzer ( 04h 07) et Corine Kagerer (05h11). Autre membre de l'ETC, Stéphane Deschuyteneer termine en 8 h 08 ( 888ème)

Voici quelques photos

 

Jean-Luc

 

05 mars : Le Cross de Bousval

 

 

 

 

 

Ce dimanche avait lieu la deuxième épreuve du challenge Delhalle , le cross de Bousval. Et elle portait bien son nom, au vu du caractère extrêmement boueux que présentait le parcours , long d'une quinzaine de kilomètres. Certes, il y avait aussi de longues portions de route bitumée, mais les chemins de campagne étaient bien glissants , suite aux grosses pluies tombées les jours précédents mais aussi pendant la course... Il fallait vraiment être motivés pour sortir cette après-midi : pluie constante, grand vent. Un bon menu bien arrosé .. Près de 550 partants cette année. Et le vainqueur est Christophe De Keyser, il termine en 51'04". Chez les femmes, victoire de Viriginie Van Droogenbroeck en 1h 00' 15". Chez les membres de l'ETC, nous étions trois à nous lancer sur ces chemins brabançons : François Destrebecq (60 ème) en 1h 03' 56", Jean-Luc Fohal ( 189 ème) en 1h 13'20"et Christel Hanuise (367 ème) en 1h 27' 01". Mais aussi la 2ème place Juniore de Romane Leleux sur le 5 km.

 

Jean-Luc
.

26 février - 04 mars : Semaine de carnaval dans les Vosges

 

 

 

 

 

 

Pour la vingt-et-unième année consécutive, l'association "Les Amis de la Nature" de Ath organisait une semaine de randonnée durant le congé de carnaval dans les Vosges.Cette année, nous avions choisi le refuge de la Beuille, implanté dans la belle vallée de la Moselle au-dessus de Rupt-sur-Moselle, au sud de Remiremont, à 680 md'altitude .C'est la première fois que nous y allions Nous étions 26 à découvrir les paysages de cette région lorraine des Vosges du Sud. Au niveau météo, nous avons eu de tout : des journées de beau soleil mais aussi des jours de pluie, vent et neige.De nombreuses randonnées ont été effectuées, en fonction des envies de chacun ce qui fait que plusieurs groupes ont été finalement constitués. Parmi ces randonnées : une autour du village de Girmont-Val d'Ajol, deux au-dessus de Rupt vers la tourbière de la Charme ou encore la montée du Ballon d'Alsace depuis St Maurice sur Moselle, Au total, 110 km à pied et 4000 m de D+

Voici quelques photos

Jean-Luc

 

11 février : La Printanière à Erpent

 

 

 

 

Ce samedi, c'était la reprise du challenge Delhalle . Organisée par le Running Club Namur, la première course se déroulait à Erpent, au départ du collège Notre-Dame de la Paix. Le temps dépressionnaire de ces derniers jours et de cette après-midi avait apporté à la Printanière que l'onaura pû rebaptiser l'Hivernale des conditions de course difficiles : froid, brumeux et neige fondante ! Le parcours , assez technique, long de 16 km environ , était donc boueux . Il traversait par monts et par vaux les villages d'Erpent, Dave et Naninne, mais aussi des bois et campagnes. Près de 1050 partants cette année. Et le vainqueur est Raphael Durviaux , il termine en 54'57" . Chez les femmes, victoire de Valérie Leroy en1h 10'29". Chez les membres de l'ETC, nous étions quatre à nous lancer sur ces chemins namurois : AlexisWiseur ( 77ème) en 1h 09'18", François Destrebecq (122ème) en 1h 11' 52", Jean-Luc Fohal ( 269ème) en 1h19'08" et Christel Hanuise (882ème) en 1h 46'11".

 

Jean-Luc
.

05 février : Népal humanitaire, Association Makalu 2008

 

 

 

 

 

Une mise à jour des informations sur l'Association Makalu 2008 de Marc Dreyer est faite. N'hésitez pas à voir un ensemble de photos ainsi que le film "Chito, chito, Massala " retraçant les principales opérations humanitaires réalisées jusqu'à présent. Voir informations

Jean-Luc

 

 

 

29 janvier : Le trail du Mont St Aubert

 

 

 

Ce dimanche 29janvier, se déroulait la neuvième édition du trail du Mont Saint Aubert... Une édition inédite, encore une fois, voulue par Anne Favier, José Istace et toute l'organisation de l'ASBL "Trail du Mont" : le départ étant donné à 7h30 du matin, le début du parcours, allait donc se faire à la frontale. La pluie tombée quelques heures auparavant associée au dégel auront corsé un peu les conditions de course, avec des portions très boueuses. Long de 32 km ( avec possibilité de le faire en duo, sur une distance plus courte de 22 km ), seul le profil était connu à l'avance ainsi que le dénivellé total : 620 m + . C'est sous une relative fraîcheur et surtout dans le brouillard que le départ fut donné. Le long serpentin de frontales créa une belle ambiance et après une bonne demi-heure , celles-ci s'éteignirent progressivement avec le lever du jour. Ambiance magique, encouragements nombreux, des bénévoles dévoués se réchauffant autour d'un bon feu aux ravitaillements bien copieux. Encore une fois, ce fut l'occasion de traverser de nombreuses propriétes privées, par des champs, prairies et bois entourant le Mont St Aubert et sa campagne, en allant même jusqu'à Obigies et le canal de l'Escaut. Ce fut aussi lachance de traverser des fermes , dont celle de traitement du lin à Hérinnes. Le vent sensible en aura refroidi plus d'un, mais à l'arrivée, la soupe à l'oignon sera bien réconfortante. . Un trail éprouvant donc , mais qui restera gravé dans la mémoire de tous. Cette édition est encore un beau succès. Sur le parcours solo, 299 coureurs arriveront au bout de l'effort. Thomas Loquet termine pour la cinquième fois en vainqueur en 02h 19' . Parmi les autres membres ETC , Guillaume Ninforge 7ème en 02h38, Nicolas Bastien 78ème en 03h10, Jean-Luc Fohal 141ème en 03h27, César Cauchie 157ème en 03h35 et Renaud Geens 230ème en 03h58' . Merci Encore à José, Anne et toute l'équipe organisatrice de nous avoir fait vivre cette 9ème édition, ainsi qu'à tous les bénévoles qui ont bravé le froid, le vent et le brouillard.. Pour en revenir au trail du Mont, tous les bénéfices sont reversés à des 3 associations locales favorisant l'éducation à la santé et à l'environnement mais également favoriser la cohésion sociale : les Libris, l'Albatros et la Maison des Familles. L'année prochaine, dixième et dernière édition.

 

Jean-Luc

 

 

21 janvier : Les Relais Givrés

 

 

 

 

 

 

 

 

La saison sportive 2017 est lancée ... Ce samedi, au centre sportif de Neder-Over-Heembeek , se déroulait la 30 ème édition des Relais Givrés. Organisée par le club d'athlétisme et de triathlon "Les Lendemains de la Veille" , cette course reste unique en son genre. Une course relais où l'esprit d'équipe passe avant la victoire personnelle. L'équipe complète est faite de 5 coureurs, dont au moins une dame , qui ouvre le bal, et un vétéran. Chacun(e) effectue individuellement deux boucles de 4 km ( dont la moitié est du style trail en sous bois ) et passe le relais au suivant. La course se termine par un dernier tour de 4 km à parcourir toute l'équipe groupée. Au total donc, cela correspond à un marathon de 44 km. Les conditions météo étaient bonnes pour courir, soleil hivernal, une température à peine positive . Près de 400 équipes y ont participé, soit près de 2000 participants. Et cette année, notre club de l'ETC avait constituer 4 équipes . On a vraiment vécu une très belle journée d'équipes. L'objectif était surtout de se retrouver en début de saison , de discuter de l'un et l'autre projet à venir.

Les équipes étaient les suivantes :

ETC1 Christelle Laurent , Fabrice Schimenti ,Nicolas Bastien, Laurent Pourcelet , Roy Choupeau

ETC2 Aude Mortehan, Dave De Backer,David Stocké,Arnaud Tack ,Laurent Fontaine

ETC3 Léa Blauwart, Romane Leleux, Erine Privé, Jean-Luc Fohal, Thomas Loquet

ETC4 Vivier Michael ,Aline Loquet ,Sébastien Bergeret ,Touffe Decoster, Guillaume De Backer

Résultats sur www.relaisgivres.be/

Jean-Luc

 

 

 

20 janvier : Invitation à la projection du film d'Espoir le 4 février

 

 

 

 

 

 

 

 

Le groupe solidarité de Frasnes organise avec le Frène Gal, groupe d'achat local de Frasnes-lez-Anvaing, une soirée ciné débat autour du film Futur d'Espoir, le samedi 4 février à 19h30 à la salle la Belle Eau à Frasnes.
Projection du film futur d'Espoir en présence du jeune réalisateur Guillaume Thébault.

nous vous invitons à déjà bloquer cette date importante pour soutenir les démarches suivantes, en lien avec ces deux groupements à savoir le soutien de producteurs locaux respectueux de l'environnement, les circuits courts, ... mais aussi avec de bien d'autres thématiques d'autonomie alimentaire pour nourrir durablement toute l'humanité.

Guillaume Thébault, 17 ans, jardinier bio et… cinéaste épatant !

‘Futur d’espoir’ est un film documentaire retraçant le parcours d’un jeune réalisateur de 17 ans qui se questionne sur le monde. Au travers une quinzaine d’interviews, ce garçon construit sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvre les difficultés inhérentes au monde agricole. Pourtant, au lieu de pointer ce qui va mal, il s’attache à souligner ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme? des solutions aux systèmes agricoles actuels. Nous aurons la joie d’accueillir Guillaume Thébault (NDLR qui habite près de Genève) au cours de la projection du film et du débat qui suivra. N’hésitez pas à venir nous rejoindre pour une soirée qui ne vous laissera pas indifférent.


Bienvenue à tous !

Qu’on se le dise !

Martine Hainaut

 

 

 

 

 

01 janvier : Pic d'Artzinol

 

 

 

 

 

 

 

 

01 janvier, première sortie et premier sommet de l'année en montagne, avec la montée au Pic d'Arzinol (2997m) , entre val d'Hérens et val des Dix . Montée depuis Evolène ( 1300m), en passant par Arbey, Vernec et col de la Meina. pas trop de neige, mais suffisante pour mettre à certains endroits les raquettes , voire les crampons sur neige dure.

Voici quelques photos

Jean-Luc

 

 

" Il est important d'avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit "

Oscar Wilde

 

Souvenir de l'Endurance Trail des Templiers 2016, mon coup de coeur de cette année 2016...