Posts By JL Fohal

04 septembre : Sorties alpines en août

Un mois d’août  bien rempli également avec plusieurs activités et sorties dans les Alpes Suisses :

1° course à pied avec Thyon-Dixence 17 km et 700 md+ en mode chronométré 2h39

2° vélo avec la traversée Col des Planches-col du lein – Col de Champex , 70 km et 2100mD+ depuis Sembrancher, la traversée Col de la Croix de Coeur-col du Lein depuis Bramois , 125 km et 3300m D+ par Isérables, la Tsoumaz, Verbier, Lourtier, Levron et Saxon, la traversée Luette – Eison-Vernamièges- Nax 50 km et 1800m D+, la remontée du Val d’Hérens Sion-Ferpècle 35 km et 1500m D+

3° alpinisme avec  la Dent Blanche depuis les Haudères,  le Pleureur depuis le barrage de Mauvoisin

4° randonnées avec sommets avec le Tour et le sommet de la Pointe de Drône, Grande Chenalette et Monts Telliers depuis le col du Grand St Bernard,  La Dent de Morcles, depuis Ovronnaz, la traversée Sasseneire -Point du Tsaté depuis Villa, les Becs de Bosson depuis Eison, la traversée Becca de Lovégno-Pointes de Tsavolire depuis St Martin, la traversée Evolène-Volovron-Cotter-Bréona-Les Haudères

Voici quelques photos

Jean-Luc

 

 

31 juillet : Sorties alpines de juillet

Un mois de juillet bien rempli avec plusieurs activités et sorties dans les Alpes : trails avec le tour du Pic d’Artzinol ( 24 km et 1300mD+), le trail de la cabane des Aiguilles Rouges ( 35 km et 2000mD+), vélo avec la montée au barrage de la Grande Dixence et le col du Sanech, alpinisme avec la ¨Pointe de Vouasson, la traversée du Mont Blanc de Cheilon, la traversée Pas de Chèvres-Col du Riedmatten, le Grand Paradis, randonnées avec la Palange de la Crettaz, la traversée col de Bréona -col du Tsaté via Rocca Nera, le Roc Vieux…

Voici quelques photos

Jean-Luc

 

06 juillet : Vélo en Alsace

Belles sorties en vélo pendant deux jours en Alsace, vallée de Munster et de Thann : montée du Petit Ballon depuis Wasserbourg, 8 km à 7,5 %, col du Platzerwaesel 7,1 km à 8,4 %, montée du Grand Ballon depuis Willer sur Thur, 13 km à 7,6% ,col du Firstplan 8,4 km à 5,4%. 180 km et 3500 m de D+.

Jean-Luc

  • Montée du Petit Ballon depuis Wasserbourg
  • Vallée de Wasserbourg
  • Ferme Auberge du Kalhen Wasen
  • Montée du Petit Ballon, dernier kil
  • Col du Petit Ballon
  • Descriptif du Petit Ballon, revue Le Cycle
  • Montée du col du Platzerwaesel
  • Le Treh et au fond Oderen
  • Le Grand Ballon depuis Willer sur Thur
  • Ca monte!
  • Dernier kilomètre du Grand Ballon
  • Grand Ballon
  • Vue sur la vallée de la Thur, depuis le Markstein
  • Village d'Ossenbach
  • Montée du col du Firstplan, côté Ossenbach
  • Cigogne d'Alsace

27 juin : Wallonie Picarde et Collines Flamandes à vélo

Découvrir la Wallonie Picarde et les Collines Flamandes  en vélo, l’occasion de parcourir des belles routes de campagne du Pays Vert d’Ath, à travers  le Tournaisis , Silly, Enghien, Beloeil, Bernissart, la région des Collines de Frasnes, St Sauveur, le Mont de l’Enclus ,  Ellezelles, Flobecq et incursion dans les Collines d’Audenaarde, Renaix et Grammont , sur le parcours du Tour des Flandres où Eddy Merckx y aura laissé de son empreinte. Vues imprenables, châteaux , moulins, parcs, bois,  ravels le long d’anciennes lignes de chemins de fer, de canaux, riche patrimoine culturel et architectural. Une région à découvrir!

Infos sur  www.visitwapi.be

Faites votre itinéraire sur www.fietsnet.be

Voici quelques photos

Jean-Luc

17 juin : Fleurs des Alpes

Le mois de juin est traditionnellement le mois de pleine floraison dans les Alpes ( … et ailleurs aussi). Voici un panel de fleurs que j’ai eu l’occasion de photographier ces dernières années dans les Alpes françaises et suisses, entre les mois de juin et août. Si certaines sont relativement facilement identifiables ( Edelweiss, Trolles,..), d’autres le sont moins…Si le genre et la famille peuvent être bonnes, pas toujours facile de trouver l’espèce correcte, uniquement à partir de la prise de vue ! D’autant plus que c’est aussi par la feuille, la nature du sol, l’altitude, et d’autres critères que l’on aura la bonne identification…Peut-être y a t-il l’une ou l’autre erreur! Il y a de nombreux sites sur le net sur lesquels on peut s’appuyer aussi , dont :  www.florealpes.com

Cet album floral sera complété au fur et à mesure de la découverte d’autres fleurs !

Jean-Luc

 

31 mai : Nouvelles humanitaires du Népal

COVID-19/FONDS D’URGENCE ALIMENTAIRE POUR LE NEPAL. BELLE REALISATION DE SOLIDARITE SANS FRONTIERES.
En moins de 10 jours, Montagne et Partage a mobilisé toute son énergie et ses donateurs pour rendre opérationnel un fonds d’aide alimentaire d’urgence destiné à 160 familles en situation de grande précarité (Environ 1000 personnes concernées) issues de villages isolés de montagne du Khumbu.
La première distribution s’est tenue à Ghat le 26 mai 2020 sous le contrôle et la direction de notre correspondant sur place Tashi Birnepali Sherpa. Les premières familles servies venaient des villages de Ghat, Chhuthawa, Lhowa, Teka et Thadakoshi, et ont reçues cette aide alimentaire comme un véritable don du ciel, car elles se sont toutes trouvées du jour au lendemain sans ressources et sans aide depuis l’arrêt de toutes les activités économiques au Népal, due à la pandémie Covid-19.
Une seconde distribution pour 75 autres familles sélectionnées par les autorités sociales locales aura lieu dans les mêmes conditions le vendredi 29 mai 2020. Ce sont au total plus de 6 tonnes de nourriture composée essentiellement de riz, huile végétale et sel qui auront été distribuées. Si le virus Covid-19 n’a pas de frontières, il en est de même pour la pauvreté…
www.montagne-et-partage.com
Photos Tashi sherpa©

 

 

24 mai : Nouvelles humanitaires du Népal

Voici des nouvelles des deux associations humanitaires au Népal que je soutiens :

>> 1° Montagne et Partage

Voici un  résumé de la situation sanitaire au Népal , à travers un message de Gérard Clermidy , président de l’Association :

LANCEMENT D’UN FONDS D’URGENCE ALIMENTAIRE POUR LE NÉPAL

“L’épidémie de la Covid-19 en France  a affecté à des degrés divers bon nombre d’entre nous, et nous espérons que vous avez pu traverser ce temps suspendu en toute sécurité et avec la sérénité qui s’impose, en dépit des difficultés à surmonter.Mais comment le Népal, si proche dans nos cœurs, affronte-t-il cette pandémie mondiale, cinq ans seulement après le séisme de 2015 qui avait laissé le pays exsangue ? Des mesures drastiques de prévention ont été prises par les autorités gouvernementales face à un système sanitaire extrêmement fragile. Si ces mesures très restrictives ont permis d’éviter des victimes, elles ont plongé le pays dans une crise sociale et économique sans précédent, remettant en cause le fragile redressement du pays. Une grande partie de la population qui vit de l’autosubsistance, de petits travaux payés à la journée s’est trouvé du jour au lendemain privée de toute source de revenus. Les activités du tourisme si utiles à nos amis Sherpas se sont arrêtées brusquement, sans aucunes mesures compensatoires de type chômage partiel ou autres fonds de solidarité. Les subsides versés par les expatriés économiques népalais à l’étranger n’arrivent plus. Chacun est laissé à sa propre destinée…

Le Népal, qui compte parmi les pays les plus pauvres du monde, et dont le revenu moyen par habitant est d’environ 70 € par mois, va connaitre une longue et douloureuse période et ne s’en sortira pas sans la solidarité internationale.

Engagée depuis près de 10 ans auprès de communautés les plus défavorisées du pays, particulièrement auprès des enfants, Montagne et Partage entretient depuis des années des liens étroits avec la communauté Sherpa de Ghat dans le Khumbu. L’impact économique et social est fort auprès des plus pauvres de cette communauté qui n’ont plus les moyens de subsistance, que leur apportaient le portage des charges et le tourisme de trekking. Ils sont dans le plus grand dénuement, et certains ont du mal à nourrir familles et enfants. Montagne et Partage a décidé de réagir à cette situation et met en place un fonds d’urgence alimentaire de manière à apporter gratuitement riz, huile végétale et sel à certaines familles en proie à de grandes difficultés pour couvrir leurs besoins alimentaires journaliers. L’évaluation des besoins et la répartition sont faites sur place par les deux correspondants de notre association Pemba Sherpa et Tashi Sherpa, qui se trouvent au plus près de la réalité du terrain, et en capacité d’estimer l’urgence des situations à traiter. Chaque famille bénéficiaire signera un reçu de donation.

Si vous souhaitez à votre façon participer à ce fonds alimentaire d’urgence, sachez que votre aide est précieuse pour aider nos amis népalais dans le dénuement le plus extrême. Vos dons, bénéficiant d’une défiscalisation à hauteur de 66% du montant versé, sont les bienvenus, par chèque bancaire à l’ordre de Montagne et Partage (940, route du Lac 01250 MONTAGNAT), ou par paiement en ligne en cliquant sur le lien https://helloasso.com/associations/montagne-et-partage

PRÉSENTATION OPÉRATIONNELLE ET FINANCIÈRE DU PROGRAMME

Les besoins évalués sur place concernent 160 familles (soit environ 800 personnes) issues des communautés rurales de montagne de Ghat, Chheplung, Teka et Thadakoshi dans le Khumbu. Les habitants de ces villages reculés dépendent du tourisme de trekking d’où ils tirent quelques revenus pour faire vivre leurs familles et envoyer leurs enfants à l’école. Depuis le confinement complet au Népal et l’absence de saison touristique printanière (Pour l’automne, on ne sait pas encore), ces villageois sont totalement privés de ressources. De surcroit, les cultures potagères de printemps ont été grandement affectées à la baisse à cause de conditions météorologique très défavorables au printemps, avec beaucoup de pluie et d’inondations.

L’intervention humanitaire de MONTAGNE & PARTAGE revêt donc un caractère d’urgence, et permettrait aux familles concernées de subvenir à leurs besoins alimentaires primaires pendant quelques semaines et de voir l’avenir plus sereinement.

Ce programme d’aide humanitaire d’urgence permettrait à chaque famille éligible de recevoir un sac de riz de 30 kg, deux bidons d’huile végétale d’un litre chacun, et de 2 kg de sel de cuisine.

En volume total, cela implique l’acheminement total de 4800 kg de riz, 320 litres d’huile végétale et de 320 kg de sel. Cette cargaison serait acheminée par la route jusqu’à Kharikhola au nord-ouest de Lukla, et ensuite par un convoi d’environ 80 mules jusqu’à destination.

La distribution individuelle aux familles serait faite en deux endroits, dans les localités de Ghat et Chheplung, en liaison avec les autorités locales concernées, et sous le contrôle de nos deux correspondants sur place Pemba Sherpa et Tashi Sherpa, en charge de la distribution et supervision du programme. Nous vous garantissons la bonne utilisation de cette aide humanitaire.

Le budget de l’opération comprenant l’achat des marchandises à Katmandu, l’acheminement et la distribution a été évalué à la somme totale de 7000, €, soit environ 43,75 € par famille aidée.

Votre aide est la bienvenue. Nous comptons sur votre bienveillante générosité.

D’avance merci pour votre aide à nos amis népalais.

Gérard CLERMIDY, Président & Frédéric DELLOYE, vice-président

  >> 2° Bikas

Il est possible de télécharger le dernier bulletin d’information de l’association belgo-népalaise en allant sur la page humanitaire Bikas ou directement Revue Avril-Mai -Juin  2020
Voici un message de Betty Moureaux, présidente de BIKAS :
“Cher sympathisant de Bikas, namasté

Comme partout dans le monde le Népal est durement touché par la crise du coronavirus. Après les deux première contaminations enregistrées, il y a eu un long calme. Mais la semaine passée on a vu une croissance exponentielle à cause de laquelle l’agitation croît dans le pays. On compte officiellement plus que 600 contaminations depuis quelques jours et on déplore deux morts. Les deux victimes étaient jeunes et originaires de régions totalement différentes.
On n’a plus de travail, donc plus de revenu et il n’y a pas de filet de sécurité sociale sur lequel compter.
Acheter la nourriture quotidienne et les produits d’hygiène devient impayable pour beaucoup.
Une catastrophe humanitaire menace la population pauvre et sans abri.

Bikas n’est pas resté les bras croisés et nous avons déjà pu aider des centaines de familles et d’individus dans le besoin.
La fin n’est pas encore en vue…il faudra encore de l’aide.

Dans notre nouveau périodique on pourra lire davantage à propos de la situation au Népal, de nos projets et de bien d’autres choses encore”

Betty Moureaux, présidente de Bikas & Irene Van Driessche, rédactrice du magazine Bikas.

16 mai : Nouvelles du Népal

Bonjour  à tous,

voici quelques nouvelles du Népal , transmises par BIKAS, par  Irene Van Driessche, rédactrice du magazine Bikas et Betty Moureaux, présidente de Bikas

“Namaste, sympathisants de Bikas,

Il va sans dire que les événements actuels étaient impensables il y a un mois à peine.

Nous voilà tout à coup coupés du reste du monde. Faire ses courses se passe sous de strictes conditions, nous devons observer une distance entre nous et voyager de l’Europe vers un autre continent est totalement exclu.
Le corona virus a réduit nos limites. Mais il a aussi attiré notre attention sur d’autres besoins, comme la solidarité et l’attention à porter à autrui.

BIKAS est inquiet pour le Népal car là aussi on n’est pas épargné par le corona virus.

Les conséquences de cette pandémie sont incalculables. «Officiellement» il n’y a que peu d’infections du Covid-19 mais il n’y a quasi pas de tests, simplement parce qu’ils ne sont pas disponibles.
Les rares lits disponibles dans les services des soins intensifs sont de toute façon nettement insuffisants en nombre pour les 30 millions de Népalais. En plus, même en ce temps de crise, la corruption ne faiblit pas. La moitié du matériel de protection livré a disparu.

Entre-temps les touristes sont partis et les Népalais restent médusés.
Avec le départ des vacanciers, le revenu de beaucoup d’entre eux a disparu. Au moment où l’afflux de touristes avait redémarré après les tremblements de terre de 2015, le corona virus bloque «Visit Nepal 2020».
L’agriculture qui avec le tourisme, constitue l’autre apport financier important, en subira également les conséquences. Le transport et les exportations sont fortement affectés par les mesures prises pour endiguer le virus.
Tous les autres Népalais subissent également le confinement. Mais le peuple népalais combattra vaillamment cette nouvelle catastrophe. Et nous serons là pour lui !

Ensemble, avec vous, nos sympathisants, Bikas s’engage à mener tous ses projets à terme.
Voilà pourquoi nous vous adressons ce billet d’information ponctuel pour vous renseigner de l’état d’avancement des quelques-uns de ces projets.
D’autre part nous préparons activement notre magazine que vous retrouverez le mois prochain.

Bonne lecture mais surtout portez-vous bien. C’est ce que nous souhaitons à vous et tout le monde ici sur terre. Cela semble n’être qu’un cliché mais en ces temps difficiles, nous nous réalisons de son importance. Gardons le moral ! ”

Irene Van Driessche, rédactrice du magazine Bikas et Betty Moureaux, présidente de Bikas

 

 

26 avril :Tour de Ath en vélo

Ce dimanche, le beau temps étant de la partie, l’occasion était idéale pour effectuer un défi quelque peu original , faire le tour en vélo de l’entité communale de ma commune de Ath, en version ” intramuros”, en reliant les 19 communes qui la constituent, y compris la cité des Géants aussi : un parcours de 95 km en vélo , sans grosse dénivellation, avec passage devant quelques sites remarquables et le plus haut point de l’entité, au Bois Hellin, 130m, à la limite de l’entité de Frasnes -les-Anvaing ( Mainvault/ Buissenal). Les 19 communes étaient dans l’ordre de passage : Arbre, Maffle, Irchonwelz, Villers St Amand, Villers Notre Dame, Ormeignies +Autreppe, Moulbaix, Ligne, Houtaing, Mainvault, Ostiches, Rebaix, Isières, Ghislenghien, Gibecq, Meslin-l’Evêque, Lanquesaint, Bouvignies et Ath. Le compte est bon ! D’autres défis à suivre?!!

Jean-Luc

20 avril: Levers et couchers de soleil dans les Andes et Himalaya

Hello à tous,

En ces moments de confinement , profitons de regarder dans le rétroviseur . Voici cette fois-ci quelques souvenirs de levers et couchers de soleil appréciés dans les  Andes et l’Himalaya  ces dernières années. “Rien que pour vos yeux !”

Portez vous bien!