Chili

Voir  galerie images Chili 2004, 2007 et 2010

Le Chili est un pays tout en longueur, avec 3000 m du Nord au Sud, de l’Atacama à la Terre de Feu. Le pays déploie une impressionnante série de sommets, essentiellement volcaniques, dépassant souvent les 6000m.

Premier voyage : Aconcagua 2004

Dans le cadre d’une expédition belgo-portugaise organisée par Joao Garcia, un groupe de passionnés de montagne ont eu la chance de tenter l’ascension du toit de l’Amérique du Sud, l’Aconcagua ou ” Sentinelle de pierre “, culminant à 6970 m. Situé en Argentine, c’est par le Chili que nous y sommes rendus, avant d’atteindre Mendoza et Puente del Inca. Dans le groupe, figuraient  quatre belges : Olivier Hanon, , Michel Servotte et Jean-Claude Willems et Jean-Luc Fohal ainsi qu’une canadienne, amie d’Olivier : Josée Bourgoin. Côté portugais, Paulo Sendim, Daniela Teixeira et Joao Garcia faisaient partie du groupe.

Lire Aconcagua 2004 vécu expédition

Deuxième voyage : Ojos de Salado 2007

A 6893 mètres d’altitude, l’Ojos del Salado, dans le nord du Chili, est le deuxième sommet des Andes et le plus haut volcan du monde en activité. Au sud du désert d’Atacama, il se reflète dans les eaux turquoise de la Laguna Verde. CE volcan trône au milieu d’un hallucinant paysage désertique , où la féerie des couleurs est encore accenuée par la pureté de l’air. Sans être difficile, il constitue un objectif intéressant par différents aspects : moindre fréquentation que l’Aconcagua, isolement plus marqué, proximité du camp de base près de sources thermales, paysage géologique environnant exceptionnel. Ce voyage est en quelque sorte un retour aux origines de la Terre.

Lire Ojos del Salado 2007 vécu expédition

Troisième voyage : San José/Tupungato 2010-2011

Le San José et le Tupungato sont deux volcans éteints de la Cordillère des Andes, situés à la frontière chilo-argentine, non loin de la capitale chilienne Santiago. Ils sont distants l’un de l’autre d’une quarantaine de kilomètres environ. Discrets et peu fréquentés, à l’ombre de leur prestigieux voisin, l’Aconcagua, ils n’en demeurent pas moins des objectifs de choix, sans être difficiles non plus. Cependant, l’acclimatation s’avèrera primordiale pour mener à bien notre projet. La vision du San José au coucher de soleil depuis Banos Morales, au fond de la vallée du Maipo, est grandiose. La marche d’approche vers le Tupungato, en remontant le Rio Colorado, mérite aussi le détour.

Lire Chili 2010 San José 2011Tupungato vécu expedition