28 décembre : Bilan sportif de l’année 2021

Cette année 2021 aura été à nouveau marquée par la crise sanitaire qui nous contraint à nous adapter aux mesures et restrictions mises en place par le CODECO, qu’elles soient justes ou non, chacun a son avis la dessus. Difficile dès lors de se projeter chaque fois à moyen ou long termes, alors autant vivre au quotidien, et envisager des activités qui ne nous obligent pas à devoir annuler par après. Sur le plan sportif, j’ai eu l’occasion de participer au challenge Delhalle, organisation bien rôdée, qui a dû et pû s’adapter aux circonstances en proposant ses 15 épreuves de courses champêtres en virtuel, du moins dans la première partie de l’année. Certes, courir chez soi ou sur le parcours officiel, soit le jour prévu de la course, soit étalé sur plusieurs jours possibles, ne donne pas la même motivation que de prendre place, tout le monde ensemble, sur la ligne de départ et de vivre pleinement l’ambiance de course. Mais cela m’a permis de découvrir toutes ces applications qu’on nous propose pour enregistrer son temps, son parcours GPX et de me rendre compte que les organisateurs des épreuves sportives peuvent être infiniment remerciées pour leur faculté d’adaptation en proposant ces courses, même à distance. Sans cela, ce serait la fin de leurs épreuves et les encourager en y participant était personnellement une satisfaction. Merci aux organisateurs du Delhalle donc, au président Alain Antoine en particulier, qui m’a beaucoup éclairé sur la question… Les courses du Delhalle auxquelles j’ai participé en virtuel furent : La Printanière ( Erpent), le Cross de Bousval, le Jogging du Val d’Heure, Le Jogging de Chimay, La Chaumontoise, La Djibloutine ( Gembloux), Les Forges d’Anlier, Rumd un den See ( Butgenbach), la Châteletaine. Les conditions sanitaires s’améliorant-provisoirement – dans la deuxième partie de l’année, j’ai pû découvrir dans la vraie ambiance de groupe les Foulées des Flosses à Woluwé St Pierre et le jogging de clôture « Mons côté bois » pour la remise des prix à Ghlin fin novembre. Je rendrai encore hommage à Max Roberti qui, par sa bonne humeur et ses encouragements, est décédé le lendemain de la course à Bousval. Outre le Delhalle, je retiendrai aussi ma participation à deux courses de montagne fétiches en Suisse : Thyon-Dixence ( 15ème fois) et Sierre-Zinal, cette dernière fut étalée sur un mois. J’ai eu la chance d’y participer pour la 19ème fois un jour du mois d’août où les conditions météo furent extraordinaires : beau temps, sans excès de chaleur, départ à l’aube, parcours au-dessus d’une mer de nuages dans les vallées et sommets visibles de toute beauté. La deuxième partie de l’année m’a permis aussi de prendre part à trois magnifiques trails en Belgique : le trail des Hautes fagnes ( 38km) , le trail de l’Ourthe ( 26 km) et récemment le trail de la forêt de Meerdal ( 26 km). En triathlon, je me suis lancé mi-juillet sur cette grandiose épreuve qu’est l’Altriman , dans les Pyrénées orientales. Un triathlon de montagne exceptionnel, une aventure physique et humaine hors norme. Quand je m’y suis inscrit en février, je pensais pouvoir bien entrainer en vélo dans les Vosges et les Alpes pour faire du déniv… Mais ce ne fut pas possible, et même si beaucoup de sorties furent faites en Ardennes belges ( Murs des Ardennes…) , ce n’était pas la même chose. Ainsi commencer à nager dans le noir à 5h30 du matin dans le lac de Matemale, à 1500m d’altitude, dans des eaux fraîches à 18°c et une température extérieure de 8°c, était déjà une expérience en soi… Puis enchainer le vélo , sur un parcours de 200 km et 5000 m de D+, fut une gageure. Arriver en haut du redoutable col de Pailhères , vers le 90ème kil, était un objectif en soi déjà, je m’y suis arrêté définitivement pour admirer le paysage et … sans compter la deuxième partie du parcours vélo, puis la course àpied, 42 km et 800m de D+… Alors, y retournerai-je ? Affaire à suivre ! Le plus remarquable, c’est que après la tentative de l’Altriman, j’ai pû effectuer de superbes sorties en vélo dans les Alpes : le Mont Ventoux , la boucle de l’Izoard ,le col de la Madeleine, le Vercors et une belle découverte avec le Grand Colombier, sans doute mon coup de coeur 2021. Sans oublier, en Suisse, Sierre-Zinal en vélo deux jours avant la course à pied , ou encore la boucle d’Ovronnaz, le col de la Croix , etc…Dans les Vosges, j’ai pû enfin réaliser un vieux projet : faire les trois ballons : Petit, Grand et Alsace en un jour. Finalement, 7000 km au compteur vélo sur l’année.. et en 2022, ce sera avec une nouvelle bicyclette!
Au niveau montagne, peu de sorties. Une année assez maigrichonne donc. C’est comme cela. Je citerais en mode rando le Grand Chavalard depuis Ovronnaz, la traversée des Becs de Bosson-Pointe de Tsavolire, le Pic d’Artzinol.
Alors, on verra 2022. Des projets, des idées bien-sûr… sans doute le challenge Delhalle à nouveau, le trail des Poètes en janvier, le trail du Mont de l’Enclus en février. Pour la suite, affaire à suivre, les bonnes surprises seront les bienvenues, un voyage de nouveau ? ! L’important est de garder la forme mentale et physique, se faire plaisir et de s’adapter aux circonstances. J’aurai aussi une pensée pour Thomas Loquet, notre président de l’ETC, qui doit se battre contre une s…….. de maladie. Autant que faire ce peu, je ferai mes activités sportives pour toi, toi qui donnes tant pour notre club et qui es un exemple. Des victoires , tu en as gagnées, et ce combat , tu le vaincras aussi.

Jean-Luc

  • Val d'Heure Delhalle
  • La Chaumontoise, au centre sportif du Ronvau, Chaumont-Gistoux
  • Côte de la Redoute
  • Barrage de Nisramont
  • Col de Haussire
  • Col de la Roche-à-Frêne
  • Signal de Botrange, km 200
  • Sommet du Grand Ballon ( col)
  • Départ de l'Altriman, 5h30 du matin
  • Sortie de l'eau après 1h29'
  • Col de Pailhères
  • Dans les lacets du Grand Colombier
  • Ascension du Mont Ventoux
  • Mont Ventoux
  • Premier défi réussi, montée à Zinal depuis Sierre
  • Vue sur les 5 x 4000 m, entre Beauregard et Ponchette
  • Le Zinalrothorn, 4000 m à l'honneur cette année
  • Boucle de l'Izoard
  • Col de la Croix
  • Col de la Madeleine
  • Départ du THF, Xhoffraix
  • Vue sur le Pic d'Artzinol, au-dessus de Villa
  • Trail de l'Ourthe 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021

18 décembre : Trail de la forêt de Meerdal

Ce samedi, dernière course de l’année avec le trail de la forêt de Meerdal, magnifique étendue forestière située en Brabant Flamand, au sud de Louvain. Organisée par sportevents, l’épreuve propose plusieurs parcours, allant de 10 km à 44 km, répartis sur deux jours ( samedi et dimanche). Il y en a donc pour tout le monde ! Sur la distance de 26 km, le parcours alterne longues allées forestières, chemins de campagne, single tracks, pour un denivelé positif de 370m. Roulant donc, on peut courir tout le temps. Conditions météo grises, brumeuses et beaucoup de gadoue sur l’itinéraire, mais doux. Temps personnel : 1h38 ( 170ème/ 235 arrivées). Parcours visible sur tracedetrail

Voici quelques photos

  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021
  • Trail de la forêt de Meerdal, 18 décembre 2021

12 décembre : Nouvelles humanitaires du Népal

Voici des nouvelles du Népal, à travers les deux associations humanitaires que je soutiens :

1° Bikas, l’association humanitaire belgo-népalaise. Il est possible de télécharger le dernier bulletin d’information en allant sur la page humanitaire Bikas ou directement Revue Octobre-Novembre-Décembre 2021
Voici un message de Betty Moureaux, présidente de BIKAS :

Namaste chers sympathisants de Bikas,

D’une nouvelle désagréable à une bonne nouvelle!

Cet été nous recevions la ‘désagréable nouvelle’ que nous ne pouvions pas délivrer d’attestations fiscales pour 2021. A la suite d’une erreur administrative complètement étrangère à notre volonté, notre agréation n’avait pas été prolongée. Il va sans dire que c’était une lourde désillusion pour nous.
En parallèle nous avons introduit une demande de renouvellement de notre agréation. Nous avons été agréablement surpris lorsque dès le 18 octobre nous recevions la ‘bonne nouvelle’ que nous pouvions pouvions délivrer des attestations fiscales à partir de 2022 pour les six prochaines années!
Le ministère des finances, qui à analysé notre dossier avec soin, a calculé que chez BIKAS les frais sont drastiquement bas. Ceci n’est possible que grâce à l’action désintéressée de nombreux bénévoles enthousiastes. Là où beaucoup d’organisations enregistrent des frais de fonctionnement élevés, nous n’avons que des frais pour l’impression et la distribution de notre périodique, pour l’établissement et l’expédition des attestations fiqscales, des frais bancaires et des taxes.
Chez BIKAS plus de 98% de votre don va au Népal!
L’hiver est à nos portes et les semaines les plus sombres mais aussi les plus chaleureuses de l’année arrivent. Il est touchant de voir combien tant de gens sont solidaires de ceux qui en ont vraiment besoin. Nous adressons donc nos remerciements cordiaux à chacun de ceux qui nous soutiennent.
Sans votre aide nous ne sommes nulle part, c’est pourquoi nous vous disons chaleureusement ‘merci’!

Avec l’annulation de toutes sortes d’activités en raison des mesures sanitaires contre le coromavirus nous subissons d’importantes pertes de revenu. Nous espérons de tout coeur qu’avec votre aide nous pourrons un peu compenser cela.
C’est pourquoi nous vous lançons un chaleureux appel pour continuer à soutenir BIKAS car nos projets au Népal en ont très sérieusement besoin.

Vous pouvez télécharger ici l’édition d’automne de notre périodique. Il est rempli d’informeations sur le Népal et sur nos projets de développement vers lesquels vont votre soutien. Nous vous en souhaitons une très agréable lecture.

La situation économique au Népal reste pour beaucoup pleine d’incertitudes. Le changement climatique et la pollution posent un problème compliqué à ce magnifique pays de l’Himalaya. De quoi sera fait l’avenir est encore une grande question.
Cependant, une chose est sûre: BIKAS continue à s’engager pour les plus défavorisés depuis plus de 30 ans et aussi pour les prochaines années.

Nous attendons 2022 pleins d’espoir et de grandes attentes. Nous vous souhaitons ici un passage agréable mais aussi sûr à l’an nouveau et une année qui réunit les hommes dans le monde entier.

Meilleurs vœux pour 2022,
Betty Moureaux, présidente de BIKAS & Irene Van Driessche, rédactrice du périodique BIKAS

2° Montagne et Partage, l’association française

Voici un résumé écrit et téléchargeable par Gérard Clermidy, président , sur la dernière mission humanitaire de novembre 2021

 

15 novembre : Toussaint

Congé de Toussaint dans le Val d’Hérens, en Valais ,avec des conditions météo en demi-teinte : journées ensoleillées et journées maussages sous la pluie et premières neiges jusque 2000m , de quoi apprécier les couleurs chatoyantes dans les mélèzes en feu et les alpages saupoudrées des premiers flocons tombés en altitude. Trois belles randonnées au menu : 1. Rando Trogne-alpage de Lovegno – Becca de Lovegno ( 2864m)- Cabane des Becs de Bosson – Becs de Bosson (3165m) par l’arête SE – Traversée de la Pointe de Tsavolire- Alpage de La Vieille- Eison – Trogne, soit 21 km et 1800 m D+ ; 2. Rando Les Haudères- La Sage- Alpage du Tsaté – Lacchiores- Villa – Les Haudères, soit 12 km et 800 m D+ et 3. Rando en ligne Vex – Combioula- Ossona- La Luette- Lana- Evolène- Les Haudères, soit 22 km et 1200 m D+.

Voici quelques photos

Jean-Luc

 

23 octobre : Trail de l’Ourthe

Ce samedi, avait lieu la 12ème édition du trail de l’Ourthe. Au départ du centre sportif d’Hamoir, petite ville de la province de Liège, relativement touchée par les inondations de juillet, le club de sport Runner’s Team Sprimont proposait deux distances :11 km et 26 km, en boucle cette fois-ci, alors que pour les éditions précédentes, le parcours se faisait en ligne , en prenant préalablement le train, au départ de Poulseur ou Comblain au Pont. Conditions météo à nouveau idéales pour courir, soleil, douceur… Sur le 26 km, et un déniv + de près de 600m, l’itinéraire était très campagnard, boisé et offrait de superbes panoramas sur la vallée de l’Ourthe et aussi celle du Néblon. Temps personnel : 2h50 ( 82ème sur 150 participants). A noter que Hamoir est aussi le lieu d’une épreuve du challenge Delhalle ( même club) , qui se tiendra en septembre 2022.

Voici le parcours et quelques photos

Jean-Luc

  • Trail de l'Ourthe 2021
  • Trail de l'Ourthe 2021
  • Trail de l'Ourthe 2021
  • Trail de l'Ourthe 2021
  • Trail de l'Ourthe 2021
  • Trail de l'Ourthe 2021

17 octobre : Foulées des Flosses, fin du challenge Delhalle

Ce dimanche 17 octobre, se déroulait  les Foulées des Flosses. Organisée depuis le Sportcity de Woluwé St Pierre, commune d’enfance de notre grand Eddy Merckx, cette course était la 14ème et dernière épreuve du challenge Delhalle , version inédite 2021, qui aura dû s’adapter aux conditions sanitaires du moment. Plus  de 300 coureurs ont participé aux Foulées, sur un parcours de 17 km environ, se déroulant essentiellement dans la forêt de Soignes, donc  relativement plat. Météo excellente pour courir. Temps réalisé : 1h21’22 » ( 129ème / 333 finishers). Cette année, j’aurai participé à 10 épreuves du challenge, avec la moitié sur place là où le parcours était fléché en virtuel ou réel ( Bousval, Chaumont-Gistoux, Ham Sur Heure, Gembloux et Foulées Flosses) et l’autre moitié « chez soi/ dans les Collines » ( Erpent, Chimay, Butgenbach , Chatelet, Anlier). Pour le classement final, 143 finishers ( 74ème place et 20ème V2). Le calendrier 2022 est connu, peu ou pas de changements.

Jean-Luc

Foulées des Flosses

 

Foulées des Flosses

 

 

 

 

 

 

09 Octobre : Trail des Hautes Fagnes

Samedi 25 septembre, rendez vous est pris pour participer au Trail des Hautes Fagnes ( 8ème participation personnelle) . Le THF est une course nature organisée par les sympathiques coureurs du Team Nelles. Après une édition annulée en 2020, retour dans cette belle région des Fagnes et de Malmedy. Le long parcours de 38 km environ , technique à nouveau, accusait un dénivelé positif de plus de 1300 m ! Au départ de Xhoffraix, quelques lieux emblématiques ont été traversés : vallée du Pouhon,  vallée du Bayehon,  Château de Reinhardstein, Crêtes de la Warche et le GR 56, Chôdes, Malmedy, Outrelepont, crêtes de Bernister, Ermitage, Ferme Libert, Planereces, Fagnes de Chôdires, pont de Boltefâ, vallée du Trôs-Marèts. Des côtes assez raides au programme ! Conditions météo idéales en ce samedi matin. Temps personnel : 4h51′ ( 87ème / 138 arrivées)

Jean-Luc

  • Parcours du Trail des Hautes Fagnes, 2021
  • Départ du THF, Xhoffraix
  • Approche du château de Reinhardstein
  • Approche du château de Reinhardstein
  • Vallée de la Warche
  • Vallée de la Warche, GR 56
  • Vue sur Bevercé et au loin la Ferme Libert
  • Traversée des Fagnes
  • Lieu "Les Planerèces"
  • Dernière côte, suivez la flèche !

02 octobre : souvenirs de l’Altriman 2021

Voilà, cela fait bientôt trois mois que l’évènement a eu lieu et voici un petit résumé… agrémenté de quelques photos et du reportage officiel qui vient se sortir…

 » Le 17 juillet , j’ai eu la chance de participer au triathlon de montagne des Pyrénées « Altriman ». Plus qu’un triathlon, c’est avant tout une aventure physique et humaine absolument exceptionnelle. Déjà être présent sur la ligne de départ, à 5h 30 du matin, quand il fait encore nuit, au bord du lac de Matemale , dans les Pyrénées Orientales ( Station des Angles), à 1500m d’altitude est un exploit ! »Les folies sont les seules choses que l’on ne regrette pas » , voilà l’adage de cette épreuve. Quand je m’y suis inscrit, c’était en février. Je pensais alors que je pourrais m’entrainer assidûment en vélo en montagne , dans les Alpes à « faire du déniv » . Mais la situation sanitaire n’a empêché de le faire, comme je l’espérais. En effet, le parcours vélo , grandiose, est long de 200 km et accuse un déniv + de plus de 5000 mètres, avec une succession de cols, dont le redoutable col de Pailhères , vers le 90ème kilomètre. Certes, je ne voulais pas me désinscrire et malgré tout, en adaptant ma vision des choses et  mon état d’esprit, je me suis dit que y participer , c’était déjà une belle perf et découvrir la région aussi! Alors, j’ai certes fait beaucoup de sorties vélo en Ardennes Belges ( dont une cyclomontagnarde de 210 km près de Malmédy – voir page actus 2021), au Grand Duché de Luxembourg et dans les Vosges ( les 3 Ballons, le 1 juillet, soit 15 jours avant la compét, voir page actus 2021…) …. En natation, j’ai pû m’entrainer comme il faut, à la piscine du Grand Large à Mons, puis à la carrière de Maffle en eau libre, avec de longues sorties en endurance à 4000m.En course à pied, entrainements insuffisants, les compétitions n’ayant pas lieu en Belgique ( ou au minimum en virtuel, mais ce n’est pas la même chose…). Alors, je suis allé quand même sur place voir cette ambiance si particulière et je n’ai pas regretté! Un triathlon convivial, sans fioriture , sans label ironman, bien rôdé, 13ème édition. Et une météo vraiment idéale somme toute, pas trop chaud, du vent oui, mais modéré.. Froid le matin, quand à 5h30, on se lance dans l’eau à 18°c du lac de Matemale, il fait à peine 8°c. IL fait encore noir, quelle ambiance, c’est un peu stressant, mais il y a 300 participants pour faire 3, 8 km en 2 boucles. Des fumigènes sont allumés , la musique de Europe « The final countdown » est lancée. Incroyable, émouvant.. Après une envie très courte de renoncer après 50 mètres!,  je prends gentiment un rythme de croisière qui me permettra de terminer en 1h29′, quelque peu refroidi…heureusement, j’avais mis de l’huile chauffante sur les mains, les pieds, le cou, dépassant de ma combi! Mais bon, on sort quand même transi, tremblant de tout son long! Assister au lever du jour sur les montagnes du coin en étant dans l’eau donne une saveur particulière. Le redoutable brouillard qui enveloppe parfois le lac ( cfr en 2016 ce qui s’est passé pour les triathlètes perdus dans le lac!…) n’était pas présent, sauf peut-être un peu à la fin, mais sans excès . Après la sortie de l’eau, il faut vraiment se sécher le plus possible, prendre le temps de mettre son corps au chaud car à 7 h du mat, il fait bien froid . On va d’abord faire une boucle d’une cinquantaine de kilomètres avec les cols de la Quillane et surtout le col de Creu , vraiment dur. On rejoint Formiguères pour une longue descente vers Axat , avant d’entamer cette redoutable montée du col de Pailhères ( 15 km à 8 % de moyenne, passages à 10 % )par Usson les Bains et Mijanes. Un ravitaillement bien approprié et encourageant y est installé  ( à Mijanès). Mon mal de dos qui s’était invité les semaines précédentes se réveille à nouveau. Ma décision est prise , c’est au sommet du col, vers le 90ème kil que j’arrêterai raisonnablement. La vue est imprenable de là-haut, je suis vraiment content de l’avoir fait, mais je me sens fatigué. La suite sera un retour en voiture balai ( avec d’autres cyclistes…) en empruntant une bonne partie de la suite du parcours , que j’ai l’occasion donc de découvrir, il est somptueux mais parsemé de montées, cols, descentes… La  barrière horaire pour déposer le vélo à Matemale est fixée à 19heures… Et bien, il faut être malgré tout fort pour terminer dans les délais et pour pouvoir entreprendre la course à pied en final! De la course à pied, parlons-en, du trail plutôt… 42 km en 2 boucles de 21 km avec 800 m de D+ au total. Quand on pense que le premier homme à mis 13 heures et qu’il y 52 % de finishers ( 148 sur 300) ! Mais cela reste pour moi un excellent souvenir. La question est : le tenterais-je à nouveau?!! Affaire à suivre… »

Jean-Luc

Voici quelques photos

Voici le film officiel

 

 

27 septembre : Escapades vélo août

Fin août, une semaine vélo en Suisse et France à crapahuter  sur différentes régions et massifs en Suisse et France: le Canton de Vaud  au départ d’Aigle, siège de l’UCI et traversée du col de la Croix , les Diablerets ( parcours 53 km et 1400m D+) , le Vaucluse et la traversée du mythique Mont Ventoux depuis Beaumes de Venise , montée par Bédoin et descente par Malaucène ( parcours 65 km et D+ 1900m), les Hautes Alpes avec la Boucle de l’Izoard , au départ de Guillestre, traversée du col de l’Izoard, montée par Brunissart et la Casse Déserte, descente sur Briançon, retour par Fressinères, le mur Pallon, le Mont Dauphin ( parcours de 113 km et D+ 2650m) et enfin la Savoie avec le col de la Madeleine en AR depuis La Chambre et St François ( parcours de 48 km et D+1600m)

Voici quelques photos

Jean-Luc

02 septembre : Double défi Sierre-Zinal

Double défi ce mois d’août : effectuer la liaison Sierre-Zinal dans le val d’Anniviers , d’abord en vélo, ensuite à pied. Défi réussi sur 2 jours : le lundi 16 août, parcours vélo d’environ 110 km et 2100 m D+ : Sion-Sierre- Vissoie-Ayer-Zinal – Grimentz- Vissoie-St Luc – Ayer- Vissoie- Sierre- Sion et le mercredi 18 août, participation à la course Sierre -Zinal ( 19ème participation), qui , cette année, pouvait se faire entre le 8 août et le 5 septembre. Conditions météo idéales , départ à la fraîche à 6h du matin, montée par Beauregard, Ponchette , passage à Chandolin, Tignouza, Hotel Weisshorn,Nava ( merci Agnès et Marie-Anne pour le ravitaillement!), Barneuza et Zinal, soit 32 km et 2100 m D+. Temps réalisé : 4h54′. Victoire chez les hommes de Kilian Jornet et chez les femmes de Maud Mattys. C’était leZinalrothorn qui était à l’honneur pour cette course aux 5 X 4000, avec une belle médaille gravée à son effigie.

Jean-Luc

Voici quelques photos