09 Octobre : Trail des Hautes Fagnes

Samedi 25 septembre, rendez vous est pris pour participer au Trail des Hautes Fagnes ( 8ème participation personnelle) . Le THF est une course nature organisée par les sympathiques coureurs du Team Nelles. Après une édition annulée en 2020, retour dans cette belle région des Fagnes et de Malmedy. Le long parcours de 38 km environ , technique à nouveau, accusait un dénivelé positif de plus de 1300 m ! Au départ de Xhoffraix, quelques lieux emblématiques ont été traversés : vallée du Pouhon,  vallée du Bayehon,  Château de Reinhardstein, Crêtes de la Warche et le GR 56, Chôdes, Malmedy, Outrelepont, crêtes de Bernister, Ermitage, Ferme Libert, Planereces, Fagnes de Chôdires, pont de Boltefâ, vallée du Trôs-Marèts. Des côtes assez raides au programme ! Conditions météo idéales en ce samedi matin. Temps personnel : 4h51′ ( 87ème / 138 arrivées)

Jean-Luc

  • Parcours du Trail des Hautes Fagnes, 2021
  • Départ du THF, Xhoffraix
  • Approche du château de Reinhardstein
  • Approche du château de Reinhardstein
  • Vallée de la Warche
  • Vallée de la Warche, GR 56
  • Vue sur Bevercé et au loin la Ferme Libert
  • Traversée des Fagnes
  • Lieu "Les Planerèces"
  • Dernière côte, suivez la flèche !

02 octobre : souvenirs de l’Altriman 2021

Voilà, cela fait bientôt trois mois que l’évènement a eu lieu et voici un petit résumé… agrémenté de quelques photos et du reportage officiel qui vient se sortir…

 » Le 17 juillet , j’ai eu la chance de participer au triathlon de montagne des Pyrénées « Altriman ». Plus qu’un triathlon, c’est avant tout une aventure physique et humaine absolument exceptionnelle. Déjà être présent sur la ligne de départ, à 5h 30 du matin, quand il fait encore nuit, au bord du lac de Matemale , dans les Pyrénées Orientales ( Station des Angles), à 1500m d’altitude est un exploit ! »Les folies sont les seules choses que l’on ne regrette pas » , voilà l’adage de cette épreuve. Quand je m’y suis inscrit, c’était en février. Je pensais alors que je pourrais m’entrainer assidûment en vélo en montagne , dans les Alpes à « faire du déniv » . Mais la situation sanitaire n’a empêché de le faire, comme je l’espérais. En effet, le parcours vélo , grandiose, est long de 200 km et accuse un déniv + de plus de 5000 mètres, avec une succession de cols, dont le redoutable col de Pailhères , vers le 90ème kilomètre. Certes, je ne voulais pas me désinscrire et malgré tout, en adaptant ma vision des choses et  mon état d’esprit, je me suis dit que y participer , c’était déjà une belle perf et découvrir la région aussi! Alors, j’ai certes fait beaucoup de sorties vélo en Ardennes Belges ( dont une cyclomontagnarde de 210 km près de Malmédy – voir page actus 2021), au Grand Duché de Luxembourg et dans les Vosges ( les 3 Ballons, le 1 juillet, soit 15 jours avant la compét, voir page actus 2021…) …. En natation, j’ai pû m’entrainer comme il faut, à la piscine du Grand Large à Mons, puis à la carrière de Maffle en eau libre, avec de longues sorties en endurance à 4000m.En course à pied, entrainements insuffisants, les compétitions n’ayant pas lieu en Belgique ( ou au minimum en virtuel, mais ce n’est pas la même chose…). Alors, je suis allé quand même sur place voir cette ambiance si particulière et je n’ai pas regretté! Un triathlon convivial, sans fioriture , sans label ironman, bien rôdé, 13ème édition. Et une météo vraiment idéale somme toute, pas trop chaud, du vent oui, mais modéré.. Froid le matin, quand à 5h30, on se lance dans l’eau à 18°c du lac de Matemale, il fait à peine 8°c. IL fait encore noir, quelle ambiance, c’est un peu stressant, mais il y a 300 participants pour faire 3, 8 km en 2 boucles. Des fumigènes sont allumés , la musique de Europe « The final countdown » est lancée. Incroyable, émouvant.. Après une envie très courte de renoncer après 50 mètres!,  je prends gentiment un rythme de croisière qui me permettra de terminer en 1h29′, quelque peu refroidi…heureusement, j’avais mis de l’huile chauffante sur les mains, les pieds, le cou, dépassant de ma combi! Mais bon, on sort quand même transi, tremblant de tout son long! Assister au lever du jour sur les montagnes du coin en étant dans l’eau donne une saveur particulière. Le redoutable brouillard qui enveloppe parfois le lac ( cfr en 2016 ce qui s’est passé pour les triathlètes perdus dans le lac!…) n’était pas présent, sauf peut-être un peu à la fin, mais sans excès . Après la sortie de l’eau, il faut vraiment se sécher le plus possible, prendre le temps de mettre son corps au chaud car à 7 h du mat, il fait bien froid . On va d’abord faire une boucle d’une cinquantaine de kilomètres avec les cols de la Quillane et surtout le col de Creu , vraiment dur. On rejoint Formiguères pour une longue descente vers Axat , avant d’entamer cette redoutable montée du col de Pailhères ( 15 km à 8 % de moyenne, passages à 10 % )par Usson les Bains et Mijanes. Un ravitaillement bien approprié et encourageant y est installé  ( à Mijanès). Mon mal de dos qui s’était invité les semaines précédentes se réveille à nouveau. Ma décision est prise , c’est au sommet du col, vers le 90ème kil que j’arrêterai raisonnablement. La vue est imprenable de là-haut, je suis vraiment content de l’avoir fait, mais je me sens fatigué. La suite sera un retour en voiture balai ( avec d’autres cyclistes…) en empruntant une bonne partie de la suite du parcours , que j’ai l’occasion donc de découvrir, il est somptueux mais parsemé de montées, cols, descentes… La  barrière horaire pour déposer le vélo à Matemale est fixée à 19heures… Et bien, il faut être malgré tout fort pour terminer dans les délais et pour pouvoir entreprendre la course à pied en final! De la course à pied, parlons-en, du trail plutôt… 42 km en 2 boucles de 21 km avec 800 m de D+ au total. Quand on pense que le premier homme à mis 13 heures et qu’il y 52 % de finishers ( 148 sur 300) ! Mais cela reste pour moi un excellent souvenir. La question est : le tenterais-je à nouveau?!! Affaire à suivre… »

Jean-Luc

Voici quelques photos

Voici le film officiel

 

 

27 septembre : Escapades vélo août

Fin août, une semaine vélo en Suisse et France à crapahuter  sur différentes régions et massifs en Suisse et France: le Canton de Vaud  au départ d’Aigle, siège de l’UCI et traversée du col de la Croix , les Diablerets ( parcours 53 km et 1400m D+) , le Vaucluse et la traversée du mythique Mont Ventoux depuis Beaumes de Venise , montée par Bédoin et descente par Malaucène ( parcours 65 km et D+ 1900m), les Hautes Alpes avec la Boucle de l’Izoard , au départ de Guillestre, traversée du col de l’Izoard, montée par Brunissart et la Casse Déserte, descente sur Briançon, retour par Fressinères, le mur Pallon, le Mont Dauphin ( parcours de 113 km et D+ 2650m) et enfin la Savoie avec le col de la Madeleine en AR depuis La Chambre et St François ( parcours de 48 km et D+1600m)

Voici quelques photos

Jean-Luc

02 septembre : Double défi Sierre-Zinal

Double défi ce mois d’août : effectuer la liaison Sierre-Zinal dans le val d’Anniviers , d’abord en vélo, ensuite à pied. Défi réussi sur 2 jours : le lundi 16 août, parcours vélo d’environ 110 km et 2100 m D+ : Sion-Sierre- Vissoie-Ayer-Zinal – Grimentz- Vissoie-St Luc – Ayer- Vissoie- Sierre- Sion et le mercredi 18 août, participation à la course Sierre -Zinal ( 19ème participation), qui , cette année, pouvait se faire entre le 8 août et le 5 septembre. Conditions météo idéales , départ à la fraîche à 6h du matin, montée par Beauregard, Ponchette , passage à Chandolin, Tignouza, Hotel Weisshorn,Nava ( merci Agnès et Marie-Anne pour le ravitaillement!), Barneuza et Zinal, soit 32 km et 2100 m D+. Temps réalisé : 4h54′. Victoire chez les hommes de Kilian Jornet et chez les femmes de Maud Mattys. C’était leZinalrothorn qui était à l’honneur pour cette course aux 5 X 4000, avec une belle médaille gravée à son effigie.

Jean-Luc

Voici quelques photos

 

 

30 août : Nouvelles du Népal et de Bikas

Bonjour à tous,

Voici des nouvelles à ce propos ainsi que des nombreux projets  concernant l’association humanitaire Bikas au Népal :

Il est possible de télécharger le dernier bulletin d’information de l’association belgo-népalaise en allant sur   la page humanitaire Bikas ou directement Revue Juillet-Août-Septembre 2021

Voici un message de Betty Moureaux, présidente de BIKAS

« Namaste chers sympathisants,
Dans le monde entier le fossé entre pauvres et riches, Nord et Sud, s’agrandit. Avec la pandémie et le réchauffement climatique qui s’accroît ce contraste devient encore plus criant. Au Népal, outre le combat contre le coronavirus on se bat aussi contre la pauvreté et la faim.
Pour beaucoup de Népalais le deuxième confinement a été le coup de grâce.

Des centaines de milliers de gens se sont trouvés pendant des mois sans emploi et n’ont reçu aucune aide des autorités.
Les pauvres deviennent plus pauvres encore et la faim tenaille de nombreuses familles.
A cela se sont ajoutées des pluies de mousson dévastatrices qui ont provoqué des inondations à plusieurs endroits. Beaucoup ont perdu leurs maigres biens.
Les écoles sont toujours fermées et dans les villes certains étudiants suivent les cours en ligne.
Mais dans les régions reculées il n’y a rien pour la plupart des élèves.
Les temps sont durs pour le Népal, un pays où beaucoup de gens avaient déjà des difficultés à survivre.
Mais malgré ces tristes circonstances les Népalais ne laissent pas tomber les bras et Bikas ne reste pas non plus spectateur passif.
Nous continuons à nous mobiliser pour nos projets et apportons de l’aide où c’est possible.
Avec votre soutien nous pouvons faire une grande différence pour les plus défavorisés.

Dans notre nouveau périodique ci-joint on trouvera des informations sur nos projets et sur bien d’autres choses.

Nous vous souhaitons une agréable lecture et vous remercions pour votre soutien.

Betty Moureaux, présidente de Bikas et Irène Van Driessche , rédactrice du magazine Bikas

28 juillet : escapades vélo en France

Une dizaine de jours en France à crapahuter en vélo ( avec liaisons en voiture) sur différentes régions et massifs en France : la Drôme Provençale du côté de Dieulefit ( +/- 40 km), les Pyrénées orientales et l’Aude ( +/- 90km et 2200m d+ avec les cols de Quillane, Loze, Creu et le difficile col de Pailhères) depuis les Angles , le Vercors  depuis Villars de Lans ( +/- 70km et 1300m D+) avec les cols de Herbouilly et Croix Perrin et le Bugey depuis Belley et l’ascension du Grand Colombier depuis Culoz ( 80 km et 1600 m D+)

Voici quelques photos

Jean-Luc

11 juillet : Cyclosportive les 3 Ballons

Ce 2 juillet, j’ai pû concrétiser un bon vieux projet en vélo : relier les trois ballons des Vosges, à savoir le Grand Ballon, le Petit Ballon et le Ballon d’Alsace en créant un parcours d’environ 200 km et un D+ de 4850m, avec départ et arrivée à Thann. Le Grand Ballon fut gravi par Cernay et le col Amic, le Petit Ballon par Wasserbourg et le Ballon d’Alsace par St Maurice sur Moselle. Sans compter les cols nombreux à franchir : cols du  Bannstein, Firztplan, Platzerwasel,Oderen, Page, Hundsruck. Belle escapade de près de 11 heures…

Voici quelques photos

Jean-Luc

  • Parcours des 3 ballons
  • Ville de Thann, Haut Rhin
  • Le Grand Ballon, vu depuis le Freundstein
  • Les Vosges , vues depuis le Feundstein
  • Ascension du Grand Ballon, un peu au-dessus du col Amic
  • Sommet du Grand Ballon ( col)
  • Sommet du Petit Ballon (col)
  • Les Vosges vues depuis le Petit Ballon
  • Montée au col du Platzerwasel
  • Ferme Auberge du Treh
  • Col d'Oderen,entre Alsace et Lorraine
  • Col de Page
  • Ballon d'Alsace
  • Descente du Ballon d'Alsace, vallée de la Doller, vers Sewen
  • Col du Hundsruck, dernier col

30 juin : Cyclisme en Ardennes

Trois belles sorties en vélo ce mois de juin :

  1. Tour du grand Duché de Luxembourg, parcours de 160 km et 3200 mD+ avec 2 boucles au départ de Wilwerlwiltz
  2. Autour de la Roche, parcours de 50 km avec 1200mD+ et côtes de Hives, Cielle, Nisramont, col du Haussire..
  3. Cyclomontagnarde des Ardennes , parcours de 210km et 4200 m D+ au départ de Malmédy et nombreuses côtes et cols : Stockeu, Brume, Haute-Bodeux, Roche-a-Frênes, Chambralles, Kin, Weris, Rosier, Signal de Botrange,..

Voici quelques photos

14 juin : Jogging de Châtelet et La Djiblotinne

Et voici encore deux courses supplémentaires du challenge Delhalle réalisées en mode virtuel, avec  possibilité  de réaliser le parcours officiel sur place, : dimanche 23 mai, participation au jogging la Châtelettaine  14 km depuis le centre-ville de Châtelet  ( temps personnel : 1h 36″ ,86ème /117 coureurs ) et dimanche 06 juin , participation à la Djiblotinne , 21 km et 290 mD+ ,première édition intégrée dans le challenge . Au départ du centre sportif de l’Orneau à Gembloux, le parcours  emprunte en grande partie les chemins campagnards et forestiers du trail de l’Orneau, autant dire superbes! Quelques segments ont été créés : grand prix de la montagne, de la descente, speedy km, meilleur finischer ( temps personnel : 2h04, 70ème /145 coureurs ).Les 8 premières épeuves du Delhalle ont été réalisées de cette manière. La prochaine ( à laquelle je n’y participerai pas) retrouvera des conditions plus normalisées le samedi 19 juin avec départ par vagues. Prochaine Delhalle , ce sera le 19 septembre à Amay…

Photos de la Djiblotinne…

 

 

27 mai : Nouvelles humanitaires de Bikas et du Népal

Bonjour à tous,

Le Népal vit actuellement une période difficile sur le plan sanitaire avec la propagation du virus souche indienne , pays dont il est frontalier …

Voici des nouvelles à ce propos ainsi que des nombreux projets  concernant l’association humanitaire Bikas au Népal :

Il est possible de télécharger le dernier bulletin d’information de l’association belgo-népalaise en allant sur la page humanitaire Bikas ou directement Revue Avril-Mai -Juin  2021
Voici un message de Betty Moureaux, présidente de BIKAS :

« Namaste chers sympathisants,

Un moment le Népal a semblé échapper à la pandémie du coronavirus mais il y a eu récemment une hausse dramatique des contaminations.
Il y a quelques semaines on a fêté le Nouvel-An népalais et il y a eu des fêtes religieuses avec des événements de masse. Les travailleurs émigrés népalais sont revenus de l’Inde voisine pour faire la fête. Le corona paraissait si loin.Des milliers d’Indiens qui voulaient contourner l’interdiction de voyage dans leur propre pays ont passé la frontière pour prendre l’avion à partir du Népal. Comme une traînée de poudre le virus s’est répandu et a entre-temps atteint jusqu’au camp de base de l’Everest où les expéditions tournent à plein régime.
Nous recevons des images terrifiantes qui nous fait penser à l’Inde. Les soins de santé se sont effondrés, on manque d’oxygène et un nouveau confinement tente de faire barrage à la contagion. La vaccination, avec laquelle on veut maîtriser le virus, n’a commencé que du bout des lèvres.Un pourcent de la population est vacciné et la vaccination est maintenant à l’arrêt parce que l’Inde ne veut plus livrer de vaccins.
Le Népal traverse une crise qui promet d’être aussi terrible que dans l’Inde voisine. On lutte maintenant contre deux maux, le corona et la pauvreté  »

Chez Bikas nous suivons la situation de près et restons mobilisés pour ceux qui ont le plus besoin d’aide. Avec vous nous pouvons faire une grande différence au profit des plus démunis.

Dans notre nouveau magazine ci-joint on pourra lire des informations sur nos projets de développement et encore bien d’autres choses.

Nous vous souhaitons une bonne lecture et vous remercions pour votre soutien.

Betty Moureaux, présidente de  Bikas & Irene Van Driessche, redactrice du magazine  Bikas